La DGSE pour une forte implication des élus dans la gestion des Sénégalais de l’extérieur
APS
SENEGAL-SOCIETE-MIGRATION

La DGSE pour une forte implication des élus dans la gestion des Sénégalais de l’extérieur

Saly-Portudal (Mbour), 15 avr (APS) – La Direction générale des sénégalais de l’extérieur (DGSE) veut impliquer davantage les élus et autres représentants de la diaspora dans les institutions publiques dans la gestion des Sénégalais de l’extérieur.

C’est dans cette perspective que se tient ce dimanche, à Saly, un atelier d’information sur les questions migratoires à l’intention des ses députés et conseillers de la diaspora membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT).
 
’’La migration est considérée comme un atout et une opportunité dans les efforts de développement national par la vulgarisation des opportunités d’investissements productifs, l’accompagnement des acteurs qui la composent, tout en assurant leur protection et le respect de leurs droits, et la promotion du transfert de leurs connaissances et savoir-faire’’, a expliqué l’ambassadeur Sory Kaba, direction général des sénégalais de l’extérieur.
 
‘’Cet atelier nous permettra, à terme, d’avoir le même message à l’endroit de la diaspora sénégalaise dans les cinq continents du monde’’, a indiqué M. Kaba, rappelant que l’Union africaine avait demandé que la diaspora africaine soit érigée en cinquième région. 
 
Sory Kaba a soutenu que le Plan Sénégal émergent (PSE) retient comme option stratégique l’implication de la diaspora dans la mobilisation du capital humain comme financier.

L’élection de quinze députés de la diaspora dans huit départements à travers le monde contribue ‘’stratégiquement’’ à l’érection de la diaspora comme quinzième région du Sénégal, a t-il salué. 
 
Ainsi, en tant que région à part entière, ses représentants au sein des différentes institutions de la République doivent s’engager ‘’résolument’’ à concourir, aux côtés de l’Etat, à relever les défis liés à la protection des droits des sénégalais établis à l’étranger ainsi que la mise en œuvre d’approches novatrices visant à assurer leur promotion économique et sociale, a dit M. Kaba.
 
Selon le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy, différents mécanismes ont été mis en place par l’Etat du Sénégal pour promouvoir les investissements allant dans le sens de permettre aux sénégalais de la diaspora de pouvoir développer un certain nombre d’initiatives et d’actions à travers des ‘’fonds substantiellement dotés’’.
 
’’C’est un choix du président de la République, Macky Sall mais au-delà, il faut agir avec les pays d’accueil des migrants pour que, une fois que nos compatriotes désiraient rentrer, que ça se fasse dans d’excellentes conditions’’, a t-il dit.

’’Il y a la protection sociale qui est une dimension qu’il faut investir pour voir comment faire pour nouer des contrats avec les pays de destination des émigrés sénégalais, afin que les années de labeur ne soient pas passées par pertes et profits’’, a t-il ajouté.
 
ADE/OID