Lancement du portail de signalement pour la protection des enfants victimes d’abus sexuels en ligne
APS
SENEGAL-SOCIETE-CYBERCRIMINALITE

Lancement du portail de signalement pour la protection des enfants victimes d’abus sexuels en ligne

Dakar, 13 sept (APS) - Le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Ndèye Salimata Diop Dieng, a lancé vendredi, le portail de signalement pour la protection des enfants victimes d’abus sexuels en ligne.
 
’’Ce partenariat va contribuer à renforcer la capacité de luttes contre les dangers liés à l’internet à travers la mise en place d’un outil de signalement de toutes images d’abus sexuels sur enfant diffusées en ligne’’, a dit Mme Dieng lors de la cérémonie de lancement dudit portail en partenariat avec l’Internet Watch Foundation (IWF),.
 
Selon elle, ’’’l’installation de ce portail au Sénégal va offrir à chacun d’entre nous la possibilité de participer à la protection de jeunes garçons et de jeunes filles et au-delà, réduire les obstacles liés à leurs pleins épanouissements vers une vie citoyenne active et responsable’’.
 
Le Sénégal ’’s’engage dès lors à travailler de concert avec les autres Nations sœurs du continent pour barrer la route aux différentes formes de cybercriminalités émergentes’’, a assuré Mme Dieng.
 
Pour sa part, le chef de division bien-être social, de l’Union africaine, Dr Jane Marie Ongolo, a soutenu que le projet servira non seulement à contribuer à faire produire des études mais à remobiliser les autorités politiques pour leur engagement et également de renforcer les capacités des acteurs gouvernementaux.
 
Elle a également invité le Sénégal à intégrer l’alliance ‘’Weprotect’’ qui est un mouvement international disposant de plusieurs ressources dédiées à la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants aux niveaux national et international à l’image de l’Union africaine et d’autres pays du monde.
 
’’Ce portail va aider tous les citoyens sénégalais à dénoncer des images ou des vidéos d’enfants qui sont abusés’’, a indiqué de son côté, le ménager du portail de signalement, Valentina Picco. 
Elle a rappelé que le portail sera directement connecté avec leurs analystes d’images pour versions criminelles et les effacer.
 
’’Pour se faire, a-t-elle ajouté, nous travaillons directement avec les gouvernements, la Police et les serveurs d’internet pour effacer les images et les vidéos dans une heure de temps’’.
 
AN/SG/OID