Le président cap-verdien fait docteur honoris causa de l’UCAD
APS
SENEGAL-UNIVERSITE-CAPVERT

Le président cap-verdien fait docteur honoris causa de l’UCAD

Dakar, 6 déc (APS) - Le président cap-verdien Jorge Carlos Fonseca a été fait vendredi docteur honoris causa de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, a constaté l’APS.
 
La remise du titre a eu lieu au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le recteur de l’UCAD, professeur Ibrahima Thioub, en présence du récipiendaire accompagné d’une forte délégation.
 
Le président cap-verdien est un universitaire enseignant le droit pénal dans les universités cap-verdiennes et dans le monde lusophone, a rappelé Ibrahima Thioub.
 
En lui décernant ce titre honorifique, dit-il, ’’l’UCAD a voulu conserver et se perpétuer dans sa vocation panafricaniste en saluant la contribution scientifique, politique et culturelle de figures majeures ayant marqué l’Afrique". 
 
Ainsi, ’’après, entre autres, le roi Hassan II en 1964, René Maheu, précédemment directeur général de l’UNESCO en 1974 et Nelson Mandela en 1992, l’UCAD a voulu décerner à l’unanimité de l’Assemblée de l’Université ce titre honorifique à monsieur Jorge Carlos Fonseca, pour ses actions dans la démocratisation de son pays mais aussi ses œuvres scientifiques et littéraires’’, a souligné le recteur de l’UCAD Ibrahima Thioub. 
 
Le président cap-verdien a dit toute sa ’’reconnaissance’’ pour cet acte symbolique qui d’après lui ’’honore", au-delà de sa personne, "toute la communauté capverdienne’’.
 
Le chef de l’Etat cap-verdien a prononcé à l’occasion un discours sur le thème ’’L’homme et la parole : le chemin sinueux de la liberté et de la fraternité’’. Il en a profité pour exprimer ’’sa reconnaissance pour la solidarité active manifestée du Sénégal dans le processus de libération du Cap-Vert.’’ 
 
Cette solidarité active s’est manifestée selon lui par ’’la décision du Sénégal de permettre sur son sol l’exercice d’activités politiques de combattants et intellectuels capverdiens.’’

Jorge Carlos Fonséca, qualifiant le Sénégal de ’’référence continentale’’, a également salué ’’l’intégration réussie de la communauté sénégalaise dans son pays.’’
 
La communauté sénégalaise, la deuxième communauté étrangère au Cap-Vert, "joue un rôle important dans la démocratisation et le développement économique et social de mon pays en y amenant sa culture et sa gastronomie’’, s’est-il félicité. 
 
’’Le Sénégal constitue une destination recherchée pour nos étudiants qui choisissent librement de venir étudier dans ses universités mais aussi d’y travailler’’, a magnifié Jorge Carlos Fonséca. 
 
Il a cité au nombre des migrants capverdiens au Sénégal, son propre frère Mario Fonséca, écrivain et poète, qui a vécu plus de 20 ans à Dakar, après y avoir étudié et enseigné.

SMD/ASG/BK