Lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée : le Sénégal cité en exemple par FRANCOPOL
APS
MONDE-SECURITE

Lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée : le Sénégal cité en exemple par FRANCOPOL

Dakar, 17 oct (APS) - Le Sénégal est ’’un excellent élève’’ en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, a déclaré mercredi à Dakar Sophie Hatt, présidente de FRANCOPOL, un réseau international francophone de formation policière.

"Le Sénégal est un excellent élève de la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et les flux migratoires", a-t-elle dit à l’ouverture du 5e congrès international de FRANCOPOL. 
 
Selon Mme Hatt, ce congrès se tient dans la capitale sénégalaise concomitamment avec "un exercice militaire régional de lutte contre le terrorisme qui a été effectué dans plusieurs pays".
 
"L’objectif est de partager avec nos partenaires sénégalais nos connaissances et nos expériences en matière de lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et les flux migratoires", a-t-elle souligné, avant de relever que le congrès international FRANCOPOL "se tient en Afrique francophone pour la première fois".
 
Le directeur de cabinet du ministère de l’Intérieur, Mamadou Diop, a lui rappelé que "beaucoup" de pays en Afrique notamment avaient été confrontés par le passé à des actes de violence qu’il faut appréhender et dont il faut "comprendre les contours pour les contraindre ensemble par l’action et la répression".
 
Aussi le thème de ce congrès, portant sur "La gestion des risques et des nouvelles menaces", s’inscrit selon lui "parfaitement dans le sillage des enjeux de sécurité fixés par le Sénégal".
 
 "Ces expériences permettront de renforcer l’inter-ministérialité de la lutte contre le terrorisme mais aussi la coopération internationale par un échange de d’informations opérationnelles", a ajouté M. Diop.
 
Le 5ème congrès international FRANCOPOL réunit environ 160 personnes en provenance d’une vingtaine pays à travers le monde. Il est organisé de concert avec la Police nationale du Sénégal et avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
 


DS/BK