Macky Sall a une
APS
SENEGAL -JEUNESSE-EMPLOI

Macky Sall a une "claire conscience" de la problématique de l’emploi des jeunes (Abdoulaye Timbo)



Dakar, 11 août (APS) - Le président de la République Macky Sall a "une claire conscience" de la problématique de l’emploi des jeunes et s’évertue à développer des stratégies et mécanismes par la création et la mise en place de fonds dédiés aux financements des jeunes, a indiqué, samedi, à Dakar le maire de la ville de Pikine, Abdoulaye Timbo. 

 
 
"Le président de la République Macky Sall a une claire conscience de la problématique de l’emploi des jeunes et il s’évertue à développer des stratégies et mécanismes par la création et la mise en place de fonds aux financements des jeunes" a dit le maire de Pikine lors du Forum sur l’employabilité des jeunes des banlieues de Dakar. 
 
Selon M. Tombo, "l’Agence nationale pour la promotion et l’emploi des jeunes (ANPEJ), la Délégation pour l’entrepreneuriat rapide (DER), etc. sont une concrétisation de la volonté du chef de l’État de régler le problème de l’emploi des jeunes". 
 
"L’emploi joue un rôle important dans la création de richesse et la répartition des revenus" a, pour sa part, souligné le directeur de cabinet du chef de l’État, Oumar Youm. 
 
"C’est pourquoi il n’est pas étonnant de constater que l’accès à l’emploi est de manière systématique signalé dans les enquêtes de ménages comme l’un des principaux besoins des populations", a-t-il expliqué. 
 
M. Youm a en outre estimé que "la qualification professionnelle des jeunes constitue une contrainte majeure pour la compétitivité de l’économie". 
 
Le directeur de cabinet du président de la République a laissé entendre que des chantiers de Diamniadio ont nécessité un recours à "certains ouvriers venus de la Guinée et du Mali parce que nous n’avions pas de qualification professionnelle suffisante pour répondre à ce besoin de main d’oeuvre". 
 
Le représentant du coordonnateur du Groupe de réflexion et d’action pour l’émergence des banlieues (GRAPE B), initiateur de ce forum, Abdoulaye Dieng a dit son souhait d’arriver à "un espace de large mobilisation et d’expression citoyenne autour des enjeux de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes". 
 
"Nous savons que ceux qui se sont déplacés ce matin sont engagés pour cette cause que nous partageons avec eux pour qu’ensemble nous prenions à bras le corps cette question cruciale de l’emploi des jeunes au niveau de la banlieue", a-t-il fait valoir. 
 
"Le GRAPE B se veut être un catalyseur des multiples initiatives et projets du gouvernement du Sénégal pour contribuer à l’employabilité et à l’auto-emploi des jeunes en proposant des solutions appropriées", a conclu M. Dieng. 


DS/PON