Diourbel : les acteurs du secteur agricole appelés à mutualiser leurs efforts
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Diourbel : les acteurs du secteur agricole appelés à mutualiser leurs efforts

Diourbel, 11 juin (APS) - Le directeur régional du développement rural (DRDR) de Diourbel, Pierre Diouf, a souligné mardi la nécessité d’une mutualisation des efforts des acteurs du secteur agricole dans la région, compte tenu de la "régression pastorale’’ à laquelle la zone du Baol se trouve confrontée.
 

"Il faut une mutualisation de ces secteurs qui sont liés. Dans la zone de Diourbel, où il y a une régression pastorale, il est nécessaire que ces trois secteurs agissent ensemble", a-t-il déclaré.
 
"Tout secteur a besoin de l’autre pour pouvoir se développer et toute information est nécessaire à l’autre pour pouvoir être bien faite’’, a-t-il soutenu au cours d’un comité régional de développement (CRD) consacré à la préparation de la prochaine campagne agricole.
 
Il a insisté, au cours de son exposé, sur "l’urgence d’agir ensemble’’ dans ce domaine, étayant ses propos par le rôle de la pluviométrie qui touche aussi bien l’agriculture, du développement des cultures jusqu’à leur maturation, que l’élevage à travers le développement des pâturages.
 
Il est ensuite longuement revenu sur les dispositions pratiques et les lettres circulaires portant organisation de la campagne agricole, faisant état d’une "légère augmentation" concernant le quota de semences d’arachide octroyé à la région de Diourbel par rapport à l’année dernière, lequel est passé de 4830 tonnes à 4897,5 tonnes, dont 49% sont déjà disponibles.
 
Les graines "sont bonnes et certifiées avec la vignette. Le prix est de 165 FCFA pour les écrémées", a indiqué le directeur régional du développement rural de Diourbel.
 
Pierre Diouf a donné des assurances aux populations quant à l’éventualité d’un déficit pluviométrique qui, selon lui, ne signifie pas un mauvais hivernage. "Il suffit que la répartition soit correcte et qu’il pleuve à des espaces assez rapprochés’’, a-t-il dit.
 
Le chef du service régional des eaux et forêts, Youssou Diouf, a lui évoqué les prévisions de plants pour 2019, qui sont de l’ordre de 392.000 pour la région de Diourbel, les "réalisations physiques massives" étant estimées à 342 hectares, 129 km pour les linéaires et 113 hectares pour les conservatoires.


ID/BK/ASG