Un député réclame une université publique pour l’est du pays
APS
SENEGAL-PARLEMENT-INFRASTRUCTURES

Un député réclame une université publique pour l’est du pays

Dakar, 15 nov (APS) - Le député Djimo Souaré, du groupe Benno Bokk Yaakaar (majorité), a demandé vendredi au ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, de trouver un financement pour la construction d’une université dans l’est du pays, ‘’au nom de l’équité territoriale’’. 
 
L’est est la seule partie du pays où n’existe aucun établissement d’enseignement supérieur public, selon M. Souaré.
 
L’élu du département de Goudiry, dans la région de Tambacounda, intervenait à la séance plénière de l’examen de la seconde loi de finances rectificative (LFR2) de 2019, en présence du ministre des Finances et du Budget, chargé de défendre la LFR2 pour le gouvernement.
 
Dans l’ouest du pays, la région de Dakar accueille les universités Cheikh-Anta-Diop et Amadou-Mahtar-Mbow, l’Université Gaston-Berger se trouve dans une région du nord (Saint-Louis), qui bénéficie également de la présence d’un institut supérieur d’enseignement professionnel en construction à Matam, a rappelé Djimo Souaré.
 
L’ouest du pays dispose aussi de l’Université de Thiès, l’Université du Sine-Saloum El Hadj-Ibrahima-Niass se trouvant dans le centre pour les régions de Diourbel, Fatick et Kaolack, et l’Université Assane-Seck à Ziguinchor, dans le sud, a-t-il rappelé.

La partie orientale du pays doit, elle aussi, avoir une université ‘’au nom de l’équité territoriale’’, a soutenu M. Souaré.
 
‘’Cette partie du Sénégal concentre plus d’un tiers de la superficie du territoire national’’, a-t-il souligné, faisant remarquer qu’‘’aucun établissement d’enseignement supérieur public’’ n’ y est construit.

SMD/ESF/ASG