Un fonctionnaire de l’ONU fait de feu capitaine Mbaye Diagne
APS
SENEGAL-ONU-PAIX-TEMOIGNAGE

Un fonctionnaire de l’ONU fait de feu capitaine Mbaye Diagne "le plus grand héros qui ait jamais servi aux Nations unies"

De l’envoyée spéciale de l’APS : Bineta Faye


Genève (Suisse), 4 avr (APS) - Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (ONU), Zeid Ra’ad Al Hussein a désigné le défunt casque bleu sénégalais Mbaye Diagne qui était déployé au Rwanda lors du génocide de 1994, comme "le plus grand héros qui ait jamais servi les Nations Unies".


 
"J’ai désigné le capitaine Diagne le plus grand héros qui ait jamais servi aux Nations unies. Il a réussi à sauver des centaines, voire des milliers de personnes, il a négocié et plaidé pour leur liberté avant de les conduire en lieux surs" a-t-il dit lors d’un entretien avec l’APS.
 

Le haut fonctionnaire de l’ONU poursuit en disant que "lorsque le monde s’est détourné de son devoir de protection du peuple rwandais, le capitaine Diagne est sorti, désarmé, jour après jour, aux points de contrôles où hommes, femmes et enfants Tutsi, comme les Hutus, étaient perçus comme s’opposant aux extrémistes, étaient capturés et exécutés".

 
Et le Haut-Commissaire dit être inspiré, lui et tant d’autres, "par le courage et l’altruisme du capitaine Mbaye Diagne".
 
"J’ai proposé en 2014 au Conseil de Sécurité de l’ONU de créer cette reconnaissance (la médaille capitaine Mbaye Diagne) récompensant les casques bleus et le personnel civil démontrant un acte de courage exceptionnel" a rappelé Zeid Ra’ad Al Hussein.
 
"En 1994, pendant le génocide rwandais et les actes d’héroïsme du capitaine Diagne et jusqu’à sa mort, j’étais un jeune homme engagé auprès de la Force de Protection des Nations unies (UNPROFOR), comme officier des affaires politiques dans l’ex-Yougoslavie", s’est-il souvenu.
 
"Mais c’est seulement après avoir vu le documentaire de la BBC + un Homme Bon au Rwanda+ que j’ai pris connaissance de l’histoire de cet homme remarquable" a avoué le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU.

 
En effet, le correspondant de la BBC Mark Doyle qui avait été secouru par feu le capitaine Diagne lors d’une confrontation avec la milice extrémiste, a, après la mort du casque bleu, produit "cette enquête minutieuse", a-t-il renseigné.
 
"Lorsque j’ai appris les services rendus par le capitaine Diagne, j’ai été choqué d’apprendre que son dévouement exceptionnel et son courage n’ont jamais été officiellement reconnus par les Nations unies" s’est désolé Zeid Ra’ad Al Hussein.

Qui a également déploré qu’"aucun haut fonctionnaire de l’ONU n’ait jamais parlé à sa veuve ou à ses parents, pour attester du comportement remarquable et de son sacrifice personnel".
 
Le Prince Zeid Ra’ad Al Hussein a alors estimé que cette médaille rappellerait aux dirigeants des Nations unies leur devoir d’exprimer de la gratitude envers le dévouement des casques bleus et personnel civil démontrant un acte de courage exceptionnel.
 
Le 19 mai 2016 sa veuve Yacine Mar Diop a reçu des mains de Ban Ki-Mon à l’époque Secrétaire général de l’ONU la médaille commémorative.
 
Le capitaine Mbaye Diagne est mort le 31 mai 1994 à Kigali à la suite d’une explosion d’un obus prés de sa voiture.

BF/PON