Un projet d’éducation à la
APS
MONDE-SENEGAL-SOCIETE

Un projet d’éducation à la "citoyenneté mondiale et solidaire" lancé à Louga

Louga, 17 mars (APS) - Un projet dont l’ambition est de contribuer à l’éducation citoyenne de 150 jeunes Sénégalais et Belges âgés de 15 à 20 ans a été lancé par la ville de Louga, de concert avec l’ONG Défi Belgique Afrique (DBA).

Dénommé Projet d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (PRECIMOL), il vise à former les jeunes ciblés, en vue d’en faire ’’des citoyens avertis et aguerris aux grands défis du monde’’.
 
Le PRECIMOL en est "à sa troisième année. Il consiste à sélectionner des jeunes au Sénégal et en Belgique, les éduquer dans une dynamique de construction citoyenne. Pour cette année, 75 jeunes Lougatois ont été choisis", a expliqué le président du Festival international de folklore des percussions de Louga (FESPOP), Babacar Sarr.
 
M. Sarr, s’exprimant lors de la cérémonie de lancement du projet, a expliqué les jeunes ciblés seront formés et sensibilisés sur la problématique de la citoyenneté, "afin que demain, ils soient des citoyens avertis et aguerris aux grands défis du monde", au vivre ensemble, à la tolérance, à la paix et au co-développement.
 
"Ce sont des axes dans la construction citoyenne. C’est une éducation au sens global du terme, avec des thématiques générales : immigration, bonne gouvernance, etc., qui seront agitées toute une année", a-t-il précisé.
 
Selon le président du FESPOP, les formations "ont commencé depuis janvier simultanément à Louga et en Belgique’’ avec notamment comme critère de sélection "la performance scolaire".
 
"Nous avons misé sur l’excellence. Ils étaient 238 candidats sélectionnés et 75 ont été retenus’’ au final, a signalé Babacar Sarr.
 
"En juin, nous auront un +do it+. Les jeunes Belges seront, ici, à Louga durant une quinzaine de jours dans des immersions économiques, sociales, culturelles et familiales", avec l’objectif est de contribuer à terme à l’émergence d’une conscience citoyenne, a-t-il indiqué.
 
Il a assuré que d’autres thématiques seront aussi développées entre les jeunes afin de les amener à comprendre que "c’est dans l’union qu’ils doivent construire le monde de demain". 
 
Babacar Sarr a annoncé que dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, deux jeunes de Louga se rendront en septembre prochain au Bénin, pour se mesurer à d’autres jeunes de ce dernier pays, mais également de la Belgique, du Burkina Faso, de Madagascar, du Maroc, du Rwanda et du Sénégal.
 
"Il est bon d’avoir des diplômes, mais il faut la construction citoyenne. Ce projet va favoriser une meilleure tolérance, un vivre ensemble pour un monde équitable et de paix", a conclu Babacar Sarr.
 

SK/BK