Cinq médecins gériatres pour 800 mille à 900 mille personnes du 3e âge (officiel)
APS
SENEGAL-SANTE

Cinq médecins gériatres pour 800 mille à 900 mille personnes du 3e âge (officiel)

Fatick, 28 août (APS) - Le Sénégal ne compte que cinq médecins gériatres, spécialistes de la vieillesse, pour la prise en charge de 800 mille à 900 mille personnes du troisième âge, a appris l’APS, mardi.
 
’’Ces cinq médecins gériatres exercent tous dans des structures sanitaires basées à Dakar’’, a déploré le chef de la division de la promotion des personnes âgées à la Direction nationale de l’Action sociale, El Hadj Malick Sougou.
 
Il s’exprimait au cours d’une réunion du comité régional de développement (CRD), consacrée à la sensibilisation et à l’information sur les objectifs de mise en place d’un futur cadre de représentation des personnes âgées au Sénégal. 
 
’’En plus du manque de gériatres, a-t-il poursuivi, il y a une insuffisance notoire de médecins spécialistes en gérontologie, de spécialistes de l’étude des phénomènes de vieillissement et des problèmes particuliers aux personnes âgées’’.
 
Paradoxalement, ‘’la proportion des personnes du troisième âge ne cesse d’augmenter, et au dernier recensement de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), cette proportion est d’environ entre 800 mille et 900 mille personnes, soit entre 9% et 11% de la population sénégalaise’’.
 
Au regard de cette situation, a-t-il affirmé, il est devenu nécessaire de trouver une solution à ce ‘’manque criard de médecins spécialistes de la vieillesse’’.
 
’’Nous devons, en collaboration avec les gériatres et gérontologues, former des infirmiers pour leur permettre de disposer de ces aptitudes pour la prise en charge de la vieillesse’’, a-t-il expliqué.
 
Il a souligné que, ’’dans cette optique, le gouvernement a exprimé sa volonté pour l’ouverture dans les régions de centres gériatrie-gérontologie pour faciliter la prise en charge au niveau local de la vieillesse’’.
 
’’Et dans le cadre du futur cadre de représentation des personnes âgées du Sénégal, nous allons travailler à la mise en place de ces centres’’, a-t-il ajouté.

AB/ASG/OID