Ziguinchor : Le marché Saint-Maure bien approvisionné en denrées alimentaires
APS
SENEGAL-CELEBRATION-CONSOMMATION

Ziguinchor : Le marché Saint-Maure bien approvisionné en denrées alimentaires

Ziguinchor, 13 Juin (APS) – Au marché Saint Maure, principal point de vente de légumes de la ville de Ziguinchor (sud), les magasins et les étals sont bien garnis par toutes sortes de denrées au grand bonheur des commerçants et des acheteurs qui espèrent une stabilité des prix durant la fête de la Korité, ont constaté des reporters de l’APS.
 
En cette matinée de lundi, le marché Saint Maure connaît une ambiance des grands jours. Des hommes et surtout des femmes s’affairent autour de leurs étals, installés le plus souvent aux bords de magasins. 
 
Les sacs d’oignons, de pomme de terre, les cartons d’ail et de poivron sont visibles à côté des tas de denrées bien exposées au bord de la route, créant parfois quelques bouchons.
 
"Le niveau du stock est très rassurant. En plus, il y a des camions chargés de légumes qui sont en route pour alimenter encore le marché local. Le marché est bien approvisionné", assure Ousmane Diédhiou, délégué du marché Saint- Maure de Ziguinchor.
 
Gérant d’un magasin, Diédhiou estime que "le prix de la pomme de terre et de l’oignon, les deux principales denrées [pour la fête de Korité], pourraient connaître une stabilité malgré cette période de veille de Korité".
 
"Il y a certes une légère hausse à l’approche de la fête. Mais de façon générale les prix sont stables. Le prix de l’oignon coûte actuellement 230 à 240 francs CFA le kilogramme, alors qu’il coûtait autour de 200 FCFA avant le Ramadan", explique Ousmane Diédhiou.
 
Oumou Camara, une vendeuse trouvée devant son étal, ajoute que "la tomate farcie, les haricots verts et la carotte sont disponibles en quantité dans ce marché qui enregistre pour le moment des prix stables".
 
Abdallah Baldé, un détaillant au grand marché de la capitale du sud fait savoir que "malgré un niveau d’approvisionnement du marché en légumes et en denrées de toutes sortes, avec le grand rush à la veille de la Korité, l’on pourrait assister à une pénurie de certaines denrées".
 
Malgré des étals et des magasins bien remplis, Ndèye Gnima Seck, une ménagère trouvée au marché, n’est pas encore satisfaite. 
 
"Il y a des légumes en abondance, mais cela n’a pas encore affecté positivement le panier de la ménagère. Les commerçants ont toujours une astuce pour augmenter les prix à la veille des fêtes", déplore-t-elle, ajoutant que "l’Etat doit réguler" les prix.


OAM/OC/MTN/ASB/ASG