Kaffrine enregistre
APS
SENEGAL-EDUCATION-EXAMENS

Kaffrine enregistre "une augmentation sensible" de ses résultats scolaires (IA)

Kaffrine, 4 août (APS) - La région de Kaffrine (centre) peut se prévaloir d’une amélioration "sensible" de ses résultats aux différents examens scolaires en 2018, malgré les perturbations liées aux grèves des enseignants, soutient son inspecteur d’académie, Maba Ba.

Kaffrine affiche en 2018 un taux de réussite de 59,88% au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), contre 57,43% en 2017, a-t-il indiqué au cours d’une rencontre avec des journalistes.
 
De même, selon l’inspecteur d’académie, la région contre 69,08% d’admis au Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) pour 2018, contre 56,96% en 2017, le taux de réussite au Baccalauréat s’établissant à 37, 4% contre 27% en 2017.
 
"Depuis 2014, nous avons fait des progrès significatifs en matière de taux d’admis aux différents examens et concours. Lorsque nous venions à Kaffrine en 2014, l’académie de Kaffrine était à 24% pour le CFEE et il y’avait même dans certains IEF des taux de 17%", a-t-il dit.
 
Maba Ba s’est félicité de ces résultats obtenus "malgré un taux de grève des enseignants de 78%" dans la région.
 
En 2014, 54 écoles de la région n’ont obtenu aucun admis au CFEE contre cinq cette année, de "bons résultats" dus selon lui à "l’engagement des enseignants mais aussi au dispositif de pilotage mis en place par l’académie et l’ensemble des acteurs". 
 
"Pour le Baccalauréat, l’académie est partie de 24% pour les lycées publics. Et cette année, nous sommes à 45,6. Mais si nous combinons ce taux de 45,6 au taux du privé (14%), nous retombons à un taux d’admis privé plus public de 37,4% contre 27% en 2017", a-t-il fait observer. 
 
L’inspecteur d’académie a par ailleurs révélé que ses services avaient fait "1111 bulletins d’inspections" en 2018, ce qui a permis l’encadrement de "presque tous les maîtres de CM2".
 
Il a toutefois fait état d’un "déficit en enseignants (qui) plombe les performances de l’académie de Kaffrine". 
 
"Beaucoup d’enfants de la région de Kaffrine ont été recrutés dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’accélération de l’accès" à l’éducation, mais "faute d’enseignants, 3000 enfants ont été remis à leurs parents", a déploré l’IA.
 
Il dit espérer que ce déficit sera résorbé à partir de la prochaine rentrée des classes.
 

AMD/BK