Kaolack : l’IA insiste sur les ’’hausses significatives’’ des taux de réussite aux examens
APS
SENEGAL-EDUCATION

Kaolack : l’IA insiste sur les ’’hausses significatives’’ des taux de réussite aux examens


Kaolack, 23 mai (APS) - L’Inspectrice d’académie de Kaolack, Khadydiatou Diallo, a mis l’accent sur les ‘’hausses significatives’’ du taux de réussite enregistré par la région aux différents examens du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) et du Bac.


’’Pour moi, les performances les plus essentielles sont le taux de réussite des élèves. Et par rapport à la situation de référence de 2017, nous avons enregistré une hausse du taux de réussite au niveau des examens du CFEE, du BFEM et du BAC’’, a indiqué devant la presse Mme Diallo, jeudi, à la fin de la reve annuelle consacrée à l’éducation.


Le taux de réussite à l’examen du CFEE est passé de 49,39% en 2017 à 52,58% en 2018, le BFEM de 39,37% en 2017 à 45,5% en 2018 et pour le baccalauréat de 26% en 2017 à 33 % en 2018.


Mme Diallo a souligné aussi qu’un ‘’travail considérable’’ a été abattu pour maintenir les élèves dans les établissements dans les filières scientifiques mais aussi dans le cadre de la lutte contre les violences à l’école.


Pour l’IA de Kaolack, ‘’cette revue annuelle est un moment fort de symbiose où les différents acteurs de l’éducation se réunissent pour parler des actions qui ont été menées et de la programmation de l’année à venir’’.


’’Nous avons fait le bilan de la mise en oeuvre des recommandations issues de la revue de l’année précédente et nous avons obtenu un taux de réalisation de plus de 82%’’, a-t-elle indiqué.


De son côté, le gouverneur adjoint Baboucar Moundor Ngom, chargé de l’administration, s’est dit satisfait des performances du secteur de l’éducation de la région de Kaolack, avant de féliciter l’Inspectrice d’académie pour le niveau de prise en charge des recommandations formulées l’année dernière.


Par rapport aux insuffisance soulignées notamment les centre de formation professionnelle de Guinguineo et de Mbadakhou qui sont sous des abris provisoires, le gouverneur a souligne que ’’l’Etat est en train de prendre en charge ces questions’’.


Des centres de formation professionnelle bientôt fonctionnels sont en construction à Nioro, à Porokhane et à Kaolack, a t-il annoncé.



AFD/AMD/OID