Serigne Mbaye Thiam rappelle la place importante accordée à l’éducation
APS
SENEGAL-BUDGET

Serigne Mbaye Thiam rappelle la place importante accordée à l’éducation

Saly-Portudal (Mbour), 23 oct (APS) – Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a souligné lundi l’importance accordée par le gouvernement sénégalais au secteur de l’éducation, dont le budget 2018 se chiffre à 412 milliards de francs CFA.
 
Présidant le démarrage des travaux d’une session de formation des chefs d’établissement du Sénégal, il a précisé que les 90,45% de ce budget sont destinés au paiement des salaires, soit 373 milliards de francs CFA.

"Cela démontre l’importance de la ressource humaine, la première ressource que nous avons. Donc, la gestion des emplois du temps et du personnel, l’utilisation efficiente du personnel pour la réussite des élèves, c’est la première ressource, le premier levier que nous avons pour la réussite des élèves", a souligné M. Thiam.
 
Il a demandé à la Direction de la formation et de la communication (DFC) d’inscrire, désormais, dans le budget du ministère de l’Education nationale, des crédits nécessaires, pour que les chefs d’établissements puissent avoir des espaces et du temps de formation.
 
"Là aussi, c’est des lacunes que nous avons au niveau des Centres régionaux de formation des personnels de l’éducation (CRFPE) qui ne sont pas des centres de formation pour les élèves-maîtres ou bien des instituteurs, mais plutôt des personnels de l’éducation", a-t-il précisé. 
 
Pour Serigne Mbaye Thiam, "l’éducation est condition et facteur de développement". Il a toutefois reconnu que les enseignants travaillent, parfois, dans des conditions "très difficiles" et a promis de les améliorer.
 
"Nous travaillons à améliorer ces conditions difficiles, en mettant près de 100 milliards de francs CFA sur les abris provisoires pour les résorber en trois ans", a-t-il signalé, avant de dire sa volonté d’inscrire cette session de formation dans le calendrier de son département.
 
Selon lui, l’"utilisation rationnelle" des personnels enseignants […] a fait l’objet d’une circulaire en novembre 2015. A ce niveau, il a indiqué la mise en œuvre du contrôle de présence avec la tenue des cahiers de textes, les transmissions de l’état mensuel des présences, les emplois du temps orientés vers les élèves, etc.
 
Il a invité les chefs d’établissement et les enseignants à travailler de manière à avoir des progressions harmonisées et des évaluations standardisées.

ADE/ASG/ASB