Serigne Mbaye Thiam donne en exemple les
APS
SENEGAL-EDUCATION-ALIMENTATION

Serigne Mbaye Thiam donne en exemple les "greniers scolaires"

Sadioga (Fatick), 17 août (APS) - Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam a estimé, jeudi à Sadioga, dans le département de Foundiougne (Fatick), que les greniers scolaires sont un exemple à suivre par les communautés du Sénégal pour remplacer les anciennes cantines scolaires initiées par le Programme alimentaire mondial (PAM).


 
"Les greniers scolaires sont un exemple à suivre par toutes les communautés du Sénégal pour remplacer les anciennes cantines scolaires initiées par le Programme alimentaire mondial (PAM)" a indiqué le ministre de l’Education nationale.


Les greniers scolaires sont une initiative communautaire participative expérimentée actuellement dans plusieurs communes et villages du département de Foundiougne pour assurer une alimentation des élèves en milieu scolaire.


Serigne Mbaye Thiam s’exprimait avec des journalistes au terme d’une visite de terrain effectuée dans des champs communautaires des villages de Dantakhoune (Nioro Alassane Tall) et Sadioga (Djilor) dont les récoltes en mil, arachide, niébé, et en mais serviront à alimenter les greniers scolaires d’établissements scolaires élémentaires de Foundiougne.


"Je lance un appel à tous les villages, à toutes les collectivités territoriales, à toutes les inspections de l’éducation et de la formation (IEF) afin qu’elles s’inspirent de cette alternative des greniers agricoles initiés par l’IEF de Foundiougne en relation avec les communautés de certains villages pour continuer l’alimentation des élèves à l’école", a dit M. Thiam.


Le ministre accompagné des autorités administratives et académiques de la région de souligner être "venu donner en exemple cette alternative à tout le Sénégal".


"Montrer aux gens, que malgré l’arrêt du programme des cantines scolaires du PAM, il est possible de ne pas tout attendre de l’étranger, de ne pas tout attendre du gouvernement mais de solliciter l’appui du gouvernement pour assurer l’alimentation scolaire", a-t-il fait remarquer.


Il s’est au nom du gouvernement engagé à appuyer à l’avenir ces écoles en semences de qualité et en matériels agricoles en relation avec le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.



Serigne Mbaye Thiam a également rappelé que "jusqu’en 2014 dans ces localités de Foundiougne, l’alimentation scolaire était assurée à travers des cantines scolaires par notre partenaire stratégique le Programme alimentaire mondial (PAM)".


"Et lorsque ce programme s’est retiré, a-t-il poursuivi, les populations ne sont pas restées les bras croisés, elles ont décidé de continuer l’alimentation scolaire des enfants et ont en relation avec l’IEF de Foundiougne pris des initiatives dont la création des greniers scolaires".


Ces greniers agricoles fonctionnent grâce aux récoltes issues des champs communautaires, des contributions volontaires des parents d’élèves en mais, en mil, en riz, en haricot ou en riz.

Mais aussi grâce à la mobilisation des femmes qui à tour de rôle assurent bénévolement la préparation des repas quotidiens durant toute l’année scolaire. 


Le ministre de l’Education nationale a rappelé que l’alimentation des élèves en milieu scolaire est un "intrant de qualité" et permet aussi aux enfants "d’être dans des dispositions pour recevoir les enseignements et apprentissages".

Responsable des "greniers scolaires" à l’IEF de Foundiougne, Matar Diassé, a salué les résultats obtenus par le projet mis en pratique dans 25 écoles du département.

"(...) 3430 élèves de l’élémentaire ont pu bénéficier de repas durant la dernière année scolaire", a-t-il indiqué.

"Et nous envisageons dès la prochaine année académique de porter à 50 le nombre d’écoles primaires abritant des greniers agricoles", a ajouté M. Diassé.

AB/PON