Lancement d’un réseau d’éducateurs pour la
APS
SENEGAL-EDUCATION

Lancement d’un réseau d’éducateurs pour la "transformation" de l’enseignement-apprentissage

Dakar, 16 juil (APS) - Le Réseau des éducateurs pour la transformation de l’enseignement et l’apprentissage (Talent) à été lancé, lundi à Dakar, pour aider les pays à améliorer l’évaluation, l’enseignement et les apprentissages des compétences du 21ème siècle, a constaté l’APS.
 
 
Le ’’Talent’’ c’est avant tout un réseau qui couvre toute l’Afrique et qui réunit les éducateurs de tous les pays d’Afrique et des partenaires qui sont engagés pour "améliorer l’enseignement et l’apprentissage", a souligné la représentante du Bureau de l’Unesco à Dakar en charge de l’Education Valérie Djioze Gallet.
 
Elle intervenait lundi à Dakar lors de l’atelier sur l’initiative "Optimiser l’évaluation pour tous" (OAA).
 
"La création du réseau est liée à l’adoption de l’objectif de développement durable numéro 4 sur l’éducation qui vise l’amélioration de l’apprentissage", a-t-elle relevé.
 
Le défi, a-t-elle ajouté, consiste à mettre en œuvre un programme de compétences, avec des stratégies d’enseignement et des outils d’évaluation bien conçus et alignés sur les objectifs éducatifs changeants.
 
Une étude sur l’examen des systèmes éducatifs de plus de 150 pays en 2016 a montré déjà que ces pays ont intégré les compétences du 21ème siècle dans leurs documents de politiques éducatives.
 
"Cet atelier vise à former les enseignants et les évaluateurs de l’éducation sur des outils pour mesurer l’apprentissage de ses compétences transversales par les enfants", a-t-elle ajouté. 
 
Elle a également souligné que "l’initiative OAA a pour objectif de renforcer les dispositifs au niveau des pays pour mesurer les compétences non-cognitives appelées également compétences du 21ème siècle".
 
’’Il est clair qu’en 2030 pour atteindre les OAA il est important que tous les apprenants apprennent des connaissances pour protéger la planète et permettre que tout le monde vive en paix", a dit Valérie Djioze Gallet.
 
En effet la plupart des pays ont adopté les réformes de leurs programmes d’enseignement, mais ’’malheureusement dans la pratique les évaluations faites ont dû mal à pouvoir mesurer les compétences", a-t-elle fait savoir. 
 
En plus des compétences de base, à savoir la lecture, l’écriture et le calcul, les apprenants ont besoin de développer d’autres compétences dans un monde en mutatation.

DS/ADL/PON