Un officiel évoque des pistes pouvant favoriser le retour des migrants
APS
AFRIQUE-MIGRATIONS

Un officiel évoque des pistes pouvant favoriser le retour des migrants

Dakar, 18 juil (APS) – Le magistrat Yakham Lèye, conseiller technique au ministère sénégalais de la Justice, a souligné, mercredi à Dakar, la nécessité pour les pays africains de mettre en œuvre des programmes d’accueil et de prise en charge médico-sociale adéquats pour favoriser le retour des migrants.


"Il est important pour les pays de la sous-région de concevoir et de mettre en œuvre les programmes d’accueil et de prise en charge médico-sociale pour favoriser le retour des migrants sur leur sol", a-t-il notamment déclaré.

Le conseiller technique du ministère de la Justice intervenait à l’ouverture d’un atelier régional sur "Genre, migration et droits de l’homme" organisé par le Bureau régional du Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme.

’’Les actions tendant à encourager le retour des femmes migrantes en difficultés dans les pays d’accueil doivent être renforcées pour favoriser leur retour dans leurs terroirs", a-t-il indiqué.

Il a ainsi cité entre autres actions et stratégies d’aide au retour et de maintien des candidates à l’émigration, la mise en place de mécanismes d’allocation de crédit pour la réinsertion.

"Le Sénégal déploie depuis longtemps des efforts pour éradiquer le phénomène de la migration (illégale), par la mise en place d’une politique nationale de développement et de mécanismes de gestion des problèmes résultant de ce phénomène", a dit Yakham Lèye.

Selon qui, les femmes et les filles migrantes sont exposées a un risque accru de violence y compris des sévices physiques et sexuels infligés par des trafiquants, et des passeurs.

"Au cours de leur voyage, les migrants de manière générale font l’objet de violations de leurs droits fondamentaux comme l’accès à l’eau, à une alimentation adéquate et aux soins médicaux", a-t-il déploré Lèye.

RND/AKS/PON