Saint-Louis : Aïssatou Fall écope de cinq de travaux forcés pour le délit d’infanticide
APS
SENEGAL-CHAMBRE CRIMINELLE

Saint-Louis : Aïssatou Fall écope de cinq de travaux forcés pour le délit d’infanticide

Saint-Louis, 14 nov (APS) - La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Saint-Louis a condamné mardi Aïssatou Ndiaye dite "Coumbis" à une peine d’emprisonnement de 5 ans de travaux forcés suite à son inculpation pour infanticide sur son nouveau-né.
 
Les faits reprochés à Coumbis se sont déroulés le 21 mai 2017, vers 22 heures, au quartier Santhiane, à Podor. L’accusée avait jeté son nouveau-né dans la fosse sceptique de la maison familiale.
 
Aussitôt alertés, les éléments de la brigade de gendarmerie mixte de Podor se sont rendus sur lieux pour effectivement découvrir le corps sans vie de l’enfant.
 
Les investigations menées par les enquêteurs ont permis d’apprendre que l’accusée était porteuse d’une grossesse, qu’elle a caché son saignement à ses parents pour, ensuite, accoucher sans assistance dans sa chambre avant d’introduire le nouveau dans la fosse sceptique.
 
Pour sa seule défense devant les enquêteurs, Aïssatou Ndiaye dite Coumbis argue que le nouveau-né de sexe féminin n’avait pas poussé de cri après sa naissance. Pour cette raison, explique-t-elle, elle s’est débarrassée du bébé croyant qu’il était mort-né.
 
Dans son réquisitoire, l’avocat général a déclaré formellement que l’accusée est bien coupable des faits qui lui reprochés et requis 10 ans de travaux forcés contre elle.
 
La défense a plaidé non coupable pour sa cliente, précisant qu’aucun élément de preuve n’est fourni par l’accusation pour attester de la viabilité du nouveau-né après sa naissance.

L’avocat a ensuite sollicité une application bienveillante de la loi pour l’accusée.
 
A la suite de son délibéré, la chambre criminelle a prononcé la condamnation de Aïssatou Ndiaye dite Coumbis pour une peine de 5 ans de travaux forcés.
 

BD/MD/PON