A Saint-Louis, Serigne Mame Mor Mbacké a dirigé ’’la prière des deux raaka’’
APS
SENEGAL-CULTES-COMMEMORATION

A Saint-Louis, Serigne Mame Mor Mbacké a dirigé ’’la prière des deux raaka’’

Saint-Louis, 5 sept (APS) - Serigne Mame Mor Mbacké a dirigé mercredi "la prière des deux raaka" à la gouvernance de Saint-Louis, en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.

"La prière des deux raaka" est commémorée chaque année en souvenir d’un acte d’adoration effectué par Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké dans l’enceinte du palais du gouverneur de l’Afrique occidentale française (AOF), où il était venu répondre à une convocation, le 5 septembre 1895.
 
Cet épisode est considéré par les fidèles de la confrérie mouride comme un moment important de la résistance pacifique de son fondateur, Cheikh Ahmadou Bamba, face au colonisateur.
 
Dans son adresse aux fidèles, Serigne Mame Mor Mbacké a souligné que la perpétuation de ’’la prière des deux raaka’’ doit être considérée comme "une source d’incarnation religieuse et une perfection pour la pratique religieuse".
 
Il leur a demandé de suivre les recommandations divines, telles qu’enseignées et pratiquées par Serigne Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, le fondateur du mouridisme.
 
Selon lui, "le disciple mouride doit être guidé par la responsabilité (...) afin d’éviter la violence, les mauvaises paroles envers son prochain".
 
Mame Mor Mbacké a également pointé "les dérives" notées à travers les réseaux sociaux, conseillant aux uns et autres d’adopter "des comportements sains", citant "la droiture, l’humilité, la tolérance, en évitant les paroles indécentes".
 
Le guide religieux a, par ailleurs, annoncé s’être entretenu avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, de la possibilité d’ouvrir très prochainement une Unité de formation et de recherche (UFR) dédiée à l’enseignement du tourisme religieux à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, en vue de "former les jeunes sur ces aspects qui méritent une très bonne connaissance".
 
Il a remercié les organisateurs du "magal des deux raaka", en recommandant aux fidèles musulmans de "s’inspirer des vertus de paix, d’humilité et de tolérance" du défunt khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, parrain de l’édition 2018.
 
Le ministre Oumar Guèye, en présence de son collègue Mary Teuw Niane (Enseignement supérieur et Recherche), a rappelé de son côté la force du symbole attachée à ’’la prière des deux raaka’’.
 
Etaient également présents, le ministre Mansour Faye (Hydraulique et Assainissement), par ailleurs maire de Saint-Louis, le ministre délégué chargé du développement du réseau ferroviaire, Abdou Ndéné Sall.
 
Il y avait aussi le ministre conseiller auprès du président de la République chargé des affaires religieuses, Cheikh Mbacké Sakho, des dignitaires mourides ainsi que des milliers de fidèles de cette confrérie.
 
Oumar Guèye a magnifié l’œuvre accomplie du fondateur du mouridisme, dont le passage à Saint-Louis, en 1895, a, selon lui, "permis d’éclairer la voie du mouridisme et le triomphe de l’islam".
 
Il a sollicité des guides religieux, "des prières pour la paix, la solidarité, un bon hivernage, mais surtout pour des élections calmes et apaisées en 2019". 
 
 
 

BD/BK/MD