Ziarra omarienne : ’’ toutes les dispositions seront prises pour une bonne organisation
APS
SENEGAL-RELIGION

Ziarra omarienne : ’’ toutes les dispositions seront prises pour une bonne organisation" (ministre)

Dakar, 14 jan (APS) – Toutes les dispositions seront prises pour une bonne organisation de la 40e édition de la ziarra annuelle omarienne prévue les 23 et 27 janvier prochains à Dakar, a déclaré mardi, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.
 
"Le gouvernement prendra toutes les dispositions pour une bonne organisation de la 40ème édition de la ziarra annuelle de la famille Omarienne, un évènement religieux qui sera célébré du 23 au 27 janvier à Dakar, dans l’enceinte de la Grande mosquée Oumar Al Foutiyou Tall de la Médina", a-t-il dit. 
 
Le ministre s’exprimait en marge d’une réunion nationale consacrée aux préparatifs de cet événement religieux qui commémore le rappel à Dieu du khalife Thierno Seydou Nourou Tall et de son frère, Thierno Mountaga Ahmad Tall. 
 
’’Toutes les préoccupations seront prises en compte et le gouvernement prendra toutes les dispositions pour une bonne organisation de la ziarra", a assuré Aly Ngouille Ndiaye. 
 
Selon lui, "la plupart des préoccupations ont déjà été prises en compte par le gouverneur" de la région de Dakar, ajoutant qu’"il s’agit là, d’engagements que le gouvernement s’efforcera de respecter comme d’habitude". 
 
Il a par ailleurs demandé aux organisateurs de privilégier l’usage des fourneaux à gaz, au détriment du bois de chauffe, mais également, de veiller à la propreté des lieux et alentours, conformément à l’esprit du ’’cleaning day’’, lancé récemment par le chef de l’Etat. 
 
Pour sa part, le porte-parole du jour du comité d’organisation, Mamadou Dia, s’est réjoui de toutes mesures prises jusqu’ici par le gouvernement, pour accompagner cet événement.

"On est en prélude d’une ziarra qui va se dérouler dans les meilleures conditions possibles, comme d’habitude et peut-être mieux encore cette année", a-t-il ajouté. 

 
A l’en croire, "il n’y a pas de problème majeur qui reste aujourd’hui dans l’organisation de la ziarra. Des problèmes d’eau, d’assainissement, des problèmes liés à la santé, la sécurité (…), tous ces aspects ont été abordés et des solutions apportées", a-t-il fait savoir."


MK/SBS/ASB