APS
AFRIQUE-SANTE

"La femme est plus qu’une mère", une campagne pour renforcer les capacités des femmes infertiles (première dame Burundi)

Bujumbura, 19 mars, (APS) - La campagne "La femme est plus qu’une mère", vise à renforcer les capacités et l’autonomisation des femmes infertiles en Afrique, a soutenu Denise Nkurinziza épouse du président burundais, précisant que cette action doit interpeller chaque africaine.

"C’est un grand jour pour moi de lancer la campagne +La femme est plus qu’une mère+ au Burundi qui vise le renforcement des capacités et l’autonomisation des femmes infertiles en Afrique", a souligné la première dame de la République de Burundi, Denise Nkurinziza en lançant mardi cette campagne.

"C’est une question qui interpelle chaque africaine. Des ménages sont disloqués et dans la plupart des cas, les femmes sont culpabilisées, rejetées alors que l’infertilité est une responsabilité partagée", a-t-elle ajouté, en présence des représentants de la fondation Merck, notamment le président du Conseil d’administration et le président directeur général.

Comme d’autres premières dames d’Afrique, la campagne "plus qu’une mère", d’une durée de cinq ans est portée par la Fondation Buntu (Burundi), Servir le Sénégal (Sénégal), "Cri de cœur d’une mère" (République centrafricaine), "Guri-vie meilleure" (Niger), entre autres.

La Fondation Merck créée par la première firme pharmaceutique du même nom a lancé en 2017 un prix pour les médias dans le cadre de la campagne "Merck more than a mother" +La femme est plus qu’une mère+, pour amener les journalistes à sensibiliser le public africain sur la stigmatisation autour de l’infertilité.

C’est dans ce cadre que s’ouvre ce mercredi la formation "Merck health Media Training" pour les journalistes du Burundi pour selon le président directeur général de la fondation Merck, Docteur Rasha Kelej, "les amener à comprendre la problématique de l’infertilité et apprendre les meilleures pratiques à en parler dans les médias".

"A partir d’aujourd’hui, en plus de la première dame, toutes les personnes présentes dans cette salle doivent être des ambassadeurs de la campagne +plus qu’une mère+ pour combattre les souffrances de l’infertilité en Afrique", a jouté Dr Kelej.

Le lancement de cette campagne au Burundi a été rythmé par un concours de dix groupes de chants gospel sur le thème de l’infertilité. Trois d’entre eux ont été primés.

SKS/AMD