Le Groupe San Roque
APS
SENEGAL-SANTE

Le Groupe San Roque "prêt à accueillir" des étudiants et médecins stagiaires

De l’Envoyée spéciale de l’APS : Adama Diouf Ly
 
Las Palmas (Espagne), 12 déc (APS) – Le Groupe San Roque qui dispose de plusieurs hôpitaux et centres socio- sanitaires dans l’archipel de Gran Canaria (Espagne) "est prêt à accueillir" des jeunes médecins pour une formation continue et des étudiants en médecine pour des stages gratuits à travers un partenariat avec les universités du Sénégal, a annoncé son Directeur du développement, Sebastian Sanso Marrero.
 
Le Groupe, avec les hôpitaux San Roque Maspalomas et San Roque Las Palmas, seuls hôpitaux privés universitaires aux Canaries est prêt pour des échanges avec les médecins déjà en exercice pour une formation continue mais également des étudiants en médecine en stage, a-t-il assuré.
 
Il recevait avec une équipe de l’hôpital un groupe de journalistes en santé en visite à Canaria considérée comme "une île de santé et de bien-être", à l’initiative de l’Association publique privée publique "Gran Canaria Spa, Welness and Health".
 
Cette visite de presse fait suite à la signature d’une convention de partenariat entre le ministre de la Santé et de l’Action sociale en juin 2018 et l’Association dont le Groupe est membre pour des échanges entre structures de santé des deux pays en termes de formation, des évacuations sanitaires des agents de l’Etat du Sénégal en cas de besoin.
 
Ainsi dans le cadre de cette convention le Groupe compte concrétiser ce volet du partenariat qui concerne la formation, a souligné Sabastian Marrero.
 
La convention prévoit des échanges permanents entre médecins du Groupe et ceux du Sénégal pour des formations continues, même si la législation espagnole encadre ce partenariat par certaines restrictions.
 
En effet, un chirurgien étranger en formation continue peut assister à des actes opératoires mais ne peut pas opérer lui-même. 
 
L’hôpital le Dantec de Dakar est déjà dans le pipeline de cette convention avec la signature d’un protocole direct avec l’Hôpital Maspalomas, il y a un mois suivi d’un don de lits. Le Groupe compte également faire la même chose avec l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye et l’hôpital de Grand Yoff.
 
Dans cette optique, l’hôpital compte lancer un projet d’extension sur sa réserve foncière de plusieurs hectares, pour construire un centre socio sanitaire de réhabilitation, de gériatrie, de prise en charge des maladies chroniques mais également un Centre hospitalier universitaire pour accueillir des étudiants de Gran Canaria mais également d’autres universités africaines comme le Sénégal, a ajouté Marrero.
 
Très imposant au milieu des résidences de vacances et d’hôtels qui reçoivent beaucoup de touristes en période d’hiver du fait d’un climat proche de celui des côtes africaines distantes de seulement 210 kilomètres, l’hôpital a ouvert ses portes il y a plus d’une décennie avec la vocation de couvrir les besoins de la population nationale mais également étrangère, a expliqué Dr Antonio Acosta, Directeur médical de l’hôpital.
 
Menant la visite de l’infrastructure constitué de trois blocs de bâtiments séparés par des allées en gazon, Dr Acosta a mené les journalistes dans les services d’urologie, de soins intensifs, de médecine interne, de traumatologie, d’ophtalmologie, de pédiatrie, de radiologie avec dans les différentes salles dédiées des machines de radiothérapie, d’échographie, de scanners et des lasers de dernière génération.
 
Mais il n’y a pas de maternité et la pédiatrie qui fonctionne seulement en urgences ne fait pas d’hospitalisations pour les enfants.
 
Les services de l’hôpital sont à 80% pour le public et 20% pour les patients privés, essentiellement étrangers de toutes nationalités venus en tourisme, selon le médecin-chef, Dr Antonio Acosta Socorro. D’où un service d’interprétation dans plusieurs langues pour communiquer avec les patients touristes.
 
L’hôpital, situé dans la municipalité de San Bartolomé de Tirajana dans le Sud de l’île de Gran Canaria, la principale zone touristique, est devenu ainsi "un centre de référence et d’excellence" de cette zone de l’île à 65 km de la capitale des Iles Canaries, Las Palmas à côté de l’hôpital Rocca beaucoup plus petit.

ADL/ASB