Prestation de serment des 12 membres du Conseil national du don et de la transplantation
APS
SENEGAL-SANTE

Prestation de serment des 12 membres du Conseil national du don et de la transplantation

Dakar, 14 juin (APS) – Les 12 membres du Conseil national du don et de la transplantation (CNDT), ont prêté serment ce vendredi devant la Cour d’appel du Tribunal de grande instance de Dakar, en audience solennelle, a constaté l’APS.
 
Composés de magistrats, professeurs en droit et spécialistes de la santé, ils ont prononcé tour à tour la formule consacrée, en jurant de bien et loyalement remplir leurs nouvelles fonctions, devant le président de la Cour d’appel de Dakar, le juge Assane Ndiaye. 
 
Ils ont prêté serment suite à leur désignation par le chef de l’Etat, à travers le décret N°2019-842 portant nomination des membres du CNDT. La mission de ce conseil est d’assurer la transparence, la coordination du don et du prélèvement ainsi que la gestion et la coordination des échanges internationaux.
 
Il doit "veiller à la sécurité sanitaire, au respect de l’éthique médicale, mais également développer des stratégies de communication pour la promotion du don et du prélèvement, conformément à la loi n°2015-22 du 08 décembre 2015, relative au don, prélèvement et à la transplantation d’organes et aux greffes de tissus humains".
 
Cette présente loi fixe les principes généraux qui encadrent le don, le prélèvement, la transplantation d’organes et la greffe de tissus humains, notamment le respect de l’intégrité physique de la personne humaine, la gratuité de don d’organes ou de tissus humains et autorise également le prélèvement de la cornée chez la personne décédée.
 
"Votre rôle consiste à veiller au respect scrupuleux de ces dispositions", a dit le juge Assane Ndiaye aux impétrants de cet établissement public de régulation placé sous la tutelle du ministère de la Santé.
 
Les membres du CNDT devront respecter les engagements pour lesquels ils ont été choisis en faisant preuve d’indépendance, d’impartialité, de loyauté et de confidence dans le cadre de la mission assignée, a de son côté souligné le procureur général, Mame Cor Diouf.
 
"En faisant ce serment solennel, cette grande promesse, vous devez vous rendre compte de l’énormité des charges qui pèsent sur vous car il y va de la santé des populations", a pour sa part déclaré à l’endroit des membres du CNDT, le représentant du barreau de Dakar à cette audience solennelle, maître Serigne Amadou Mbengue
 
Ainsi, il les a exhortés à prêter une attention particulière au consentement express et clair et bien exprimé du donneur, un préalable, selon lui, à tout don d’organes ou prélèvement de tissus humains.
 
"D’abord, permettez-moi de remercier les autorités du ministère de la Santé et du Sénégal de manière générale, d’avoir porté le choix sur nous pour mener à bien ce travail qui est un travail noble et lourd", a pour réagi le président du CNDT, le professeur El Hadji Fary Ka.
 
"Nous sommes effectivement maintenant en fonction. Ce qui reste à faire, c’est de travailler pour mettre en place toutes les procédures [...]’’, a-t-il souligné.


MK/ASB/ASG