Le relèvement du plateau technico-médical, principal défi à l’hôpital de Mbour
APS
SENEGAL-SANTE

Le relèvement du plateau technico-médical, principal défi à l’hôpital de Mbour

Mbour, 16 avr (APS) - L’hôpital de Mbour se trouve confronté au défi de relever son plateau technico-médical, a indiqué sa directrice, docteur Fatou Diop.

"Notre défi aujourd’hui, c’est de travailler inlassablement pour relever le plateau technico-médical afin d’améliorer davantage les conditions de prise en charge des patients qui viennent dans cet hôpital", a-t-elle notamment dit.
 
Elle s’entretenait avec l’APS en marge de la cérémonie d’ouverture d’une session de formation en sécurité incendie et en secourisme, à l’initiative de l’ONG "Josy Chambon", qui a aussi offert un défibrillateur à l’hôpital pour lui permettre de mieux prendre en charge les urgences.
 
"Relever le plateau technique de cet hôpital, qui est une référence, c’est un challenge pour nous, puisque répondant à une demande de la population de Mbour qui constitue un carrefour, une zone assez peuplée", a fait valoir la directrice de cet hôpital situé dans une des axes les plus accidentogènes du pays.
 
Docteur Diop souhaite que les populations du département n’aient plus besoin d’aller se faire soigner ailleurs, l’hôpital de Mbour, un établissement public de santé de niveau 1, devant avoir la possibilité de répondre à toutes les demandes de soins au niveau local.
 
Elle a souligné que l’infrastructure sanitaire a "toutes les spécialités’’, mise à part la neurologie et la dialyse. 
 
La chirurgie y est par exemple "très développée’’, a-t-elle souligné, déplorant cependant que "pour chaque spécialité, on a qu’un seul médecin, ce qui est un peu difficile pour la continuité de la prise en charge des patients".
 
Elle souhaite un renforcement des ressources humaines médicales et paramédicales qualifiées.
 
Même s’il demeure un hôpital de niveau 1, "les services et autres prestations’’ qu’il offre vont au-delà de ceux offerts par une structure de santé de sa dimension, ce qui explique d’autant l’ampleur des besoins en ressources pour son fonctionnement. Elle a appelé à cet effet les collectivités locales et les bonnes volontés à l’appuyer.
 
"C’est un hôpital départemental qui reçoit toute la population du département et même au-delà, et nous faisons des efforts pour améliorer le plateau technique, mettre le personnel dans de meilleures conditions de travail et de performance, pour une prise en charge plus efficace et plus efficiente des patients", a-t-elle justifié.
 
Pour elle, il serait heureux que les collectivités locales du département de Mbour appuient le fonctionnement de l’hôpital qui en a vraiment besoin, malgré les efforts de l’Etat et des partenaires.
 
 


ADE/ASG/BK