Capture du dividende démographique : la Côte d’Ivoire sur la bonne voie (responsable)
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Capture du dividende démographique : la Côte d’Ivoire sur la bonne voie (responsable)

De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye

Banjul (Gambie), 1er sept (APS) – La bonne compréhension de l’autonomisation de la femme par le gouvernement ivoirien et les populations est l’axe central de la "bonne voie’’ dans laquelle s’est engagée la Côte d’Ivoire pour la mise en œuvre et la capture du dividende démographique, estime une responsable du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA).
 
La représentante résidente de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, Argentina Matavel Piccin, souligne que le gouvernement et les populations ont compris cette question. Ainsi, elles se sont engagés à soutenir l’initiative régionale "Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel’’ (SWEDD- Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend en anglais)
 
‘’Ils ont compris que tant que la femme n’est pas autonomisée et intégrée sur les questions de développement, il ne peut y avoir de réussite de programme’’, a-t-elle expliqué lors d’un panel tenu en marge d’une formation, à Banjul, des managers séniors UNFPA de 25 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
 
Le SWEDD, piloté par l’UNFPA, est une réponse conjointe des Nations unies et du Groupe de la Banque mondiale, à l’appel lancé par les présidents de six pays du Sahel (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). 
 
L’objectif global étant d’accélérer la transition démographique, de déclencher le dividende démographique et réduire les inégalités de genre dans la région du Sahel. 
 
D’après Mme Piccin, le projet SWEDD en Côte d’Ivoire est important parce qu’il a poussé le gouvernement à faire un prêt auprès de la Banque mondiale, mais surtout à faire confiance à l’UNFPA comme partenaire technique pour l’aider sur toutes les questions de capture du dividende démographique.
 
A l’en croire, les activités qui sont menées par le SWEDD cherchent à influencer positivement la culture et les habitudes qui concourent à adopter certains comportements qui favorisent pas l’atteinte du dividende démographique.
 
‘’Nous menons des activités courantes qui font face aux questions de survie actuelle, notamment, les questions de mortalité maternelle qui sont très élevées en Côte d’Ivoire et qui sont inacceptables lorsqu’on regarde le niveau de développement économique et de capacité du pays en soi’’, a-t-elle déclaré.
 
Ainsi, le SWEDD appuie l’Institut de formation des sages-femmes dans le but d’améliorer la qualité de leur travail dès qu’elles sont en affectation dans une structure sanitaire, surtout en milieu rural.
 
‘’Nous voulons que la sage-femme ait la même qualité de prestation de service pour qu’on puisse prévenir les décès maternels évitables’’, a relevé la fonctionnaire des Nations unies, estimant que le SWEDD va, à termes, avoir des résultats significatifs dans la capture du dividende démographique. 
 

LTF/ASG