’’Beaucoup d’efforts’’ dans la lutte contre l’hépatite B (Pr Aminata Sall Diallo)
APS
SENEGAL-SANTE-PREVENTION

’’Beaucoup d’efforts’’ dans la lutte contre l’hépatite B (Pr Aminata Sall Diallo)

Fatick, 21 juil (APS) - Le gouvernement a consenti ’’beaucoup d’efforts’’, au cours des deux dernières années, dans la prise en charge de l’hépatite B, a souligné la coordinatrice du Programme national de lutte contre les hépatites (PNLH) le professeur Aminata Sall Diallo.
 
’’Et c’est un énorme effort, il faut qu’ on se rappelle, qu’ il y a de cela deux ans, quand on parlait de la prise en charge des porteurs chroniques du virus de l’hépatite B, on résonnait en terme de millions de francs CFA par personne malade et par an’’, a dit Mme Diallo.
 
Elle s’entretenait, vendredi, avec des journalistes au terme d’un Comité régional de développement (CRD) portant sur la préparation de l’édition 2018 de la journée nationale de lutte contre les hépatites prévue le 28 juillet. 
 
Cette année, la commune de Niakhar va abriter la cérémonie officielle en présence du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.
 
’’Aujourd’hui, pour se prendre en charge, on parle de 60.000 francs CFA a débourser l’année et par malade’’, a-t-souligné. ’’Je pense que les gens peuvent mesurer les efforts qui ont été consentis par l’Etat’’, a-t-elle ajouté.
 
Le gouvernement ’’a subventionné le traitement contre l’hépatite B. Et les gens qui ont une assurance maladie pour le secteur public, et ceux qui ont des IPM dans le privé ne déboursent que 5.000 francs CFA la boîte pour un mois de traitement’’, a indiqué Mme Diallo.
 
"Donc dans l’année, a-t-elle déclaré, cela fait au total 60.000 francs CFA pour ces travailleurs malades, tandis que, pour les porteurs qui n’ont pas de couverture vaccinale, nous rétrocédons le médicament avec la subvention de l’Etat à 2500 francs CFA la boite’’.
 
’’Pour les indigents qui figurent dans la base de données des Bourses de sécurité familiale, le médicament est gratuitement donné au niveau du Programme national de lutte contre les hépatites", a-t-elle encore indiqué.
 
"Voila l’effort énorme consenti par l’Etat du Sénégal pour faciliter la prise en charge de l’hépatite B’’, selon Pr Diallo, ajoutant, que dans le cadre de la prévention contre l’hépatite B et les hépatites l’Etat ’’s’est résolument engagé dans la vaccination et le dépistage".
 
’’Le taux de couverture vaccinal dans le cadre de la
prévention contre le virus de l’hépatite B est à plus de 80%. En plus de çà, on va résolument vers le dépistage, et le traitement des malades’’, a-t-elle assuré.
 
Selon elle, grâce à ces campagnes de vaccination de masse initiées depuis 1999, au début du Programme national de lutte contre les hépatites, le taux de porteurs du virus de l’hépatite B, chez la population générale, est passé de 17% à 10%.
 

AB/OID