Invite à un investissement dans la population pour promouvoir la prospérité économique
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Invite à un investissement dans la population pour promouvoir la prospérité économique

+++De l’envoyé spéciale de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++

Banjul (Gambie), 28 août (APS) – L’investissement dans la variable population constitue pour les gouvernants africains un important levier de promotion de la prospérité économique, a soutenu mardi à Banjul (Gambie), Mambingué Ngom, directeur régional du Fonds mondial pour la population (FNUAP).
 
‘’Aujourd’hui, l’Afrique a une chance, plus que jamais, de rentrer dans l’ère de la prospérité si elle investit dans la variable population’’, a-t-il notamment dit à des journalistes en marge du ‘’Change management meeting’’ ouvert lundi dans la capitale gambienne.
 
La question de la population ne doit pas être vue comme une simple question de santé ou une affaire de réduction de la pauvreté. C’est un domaine multiforme touchant à tout, a avancé le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du FNUAP.
 
Selon lui, la possibilité de trouver un thème fédérateur avait été mis sur la table et faisait le lien avec l’ensemble des secteurs ayant trait au développement lorsque des experts sur la question préparaient le document post-millénaire après 2015.
 
‘’La question de la population était visiblement celle qui était le plus ressorti lors de ces travaux préliminaire au niveau global’’, a fait valoir Mambingué Ngom
 
Il a ajouté : ‘’Aujourd’hui si on se tourne vers les indicateurs socioéconomiques en Afrique au sud du Sahara, on se rend compte que dans cette partie du monde, c’est un travail sur la variable population qui permettra de changer le décor’’.
 
L’UNFPA est à Banjul jusqu’à vendredi pour mieux outiller les managers Senior de ses 25 bureaux de la région, mais aussi, pour une retraite en communication et plaidoyer afin de "formuler des solutions adaptées aux mutations internes à l’organisation et aux défis dans la région d’Afrique de l’Ouest et du Centre, selon les organisateurs. 
 
Il s’agit également pour la structure de relever les défis liés aux aléas afin de ’’rester efficace pour atteindre les trois résultats transformateurs de son nouveau plan stratégique (2018-2021)’’. Ces 3 résultats "visent zéro besoin non satisfaits en planification familiale, zéro violence basée sur le genre et zéro décès maternel évitable’’.

LTF/AKS/ASG