Le cancer des enfants a atteint ’’des proportions inquiétantes’’ (président Lions club)
APS
SENEGAL-SANTE-APPEL

Le cancer des enfants a atteint ’’des proportions inquiétantes’’ (président Lions club)

Ziguinchor, 25 fév (APS) – Le cancer des enfants a atteint ’’des proportions inquiétantes’’ au Sénégal, a déclaré à Ziguinchor (sud) le président du Lions Club Sénégal Amadou Bouya Diaw.
 
’’Nous parlons beaucoup du cancer des femmes au Sénégal. Mais il y a un mal plus dangereux qui est en train de ronger nos enfants dans un silence total. Il s’agit du cancer pédiatrique qui est en train d’atteindre des proportions inquiétantes dans le pays’’, a regretté M. Diaw.
 
Il s’exprimait samedi à Ziguinchor au cours d’une cérémonie de remise de cadeaux aux enfants souffrant de maladies chroniques au service pédiatrique du Centre hospitalier régional de Ziguinchor en présence des parents et des responsables de cette structure de soins.
 
’’Nous avons fait des décentes dans plusieurs structures pédiatriques pour constater que le cancer des enfants a pris d’inquiétantes proportions au Sénégal. Les parents et les enfants souffrent beaucoup de ce mal sans que personne n’en parle dans le pays’’, a-t-il souligné.
 
’’Plusieurs enfants meurent de cette maladie au Sénégal dans un silence total. Toutes les campagnes de sensibilisations sont orientées vers le cancer des femmes. Mais personne ne parle de celui qui atteint les enfants’’, a poursuivi le président de Lions Club Sénégal, déplorant une absence de statistiques fiables sur cette maladie.
 
’’Il n’existe pas de données médicales fiables sur le cancer des enfants. Nous lançons un appel aux autorités pour la mise en place de statistiques fiables pour permettre aux partenaires qui interviennent d’avoir une cartographie exhaustive de ce mal’’, a plaidé Amadou Bouya Diaw.
 
Le Lions Club international intervient dans plusieurs domaines dont la prise en charge ophtalmologique, le diabète, la lutte contre la faim et la malnutrition et l’environnement.

’’Mais face à la situation endémique du cancer infantile dans le monde, nous avons intégré cette maladie dans nos domaines prioritaires. Il s’agit d’un véritable problème de santé publique’’, a-t-il souligné.
 
Le chef du service pédiatrique de l’hôpital régional de Ziguinchor François Diouf a insisté sur la nécessité d’accentuer la lutte contre les maladies chroniques qui touchent les enfants.
 
’’La prise en charge des maladies chroniques comme le diabète, le VIH, la drépanocytose et les épilepsies chez les enfants est devenue très délicate. L’Etat est en train de faire plusieurs efforts mais cela ne suffit pas’’, a dit M. Diouf saluant le ‘’geste’’ de Lions Club à l’endroit de son service.
 

MTN/OID