Semaine Jeunes/sida : Plus de 4000 personnes dépistées du Vih
APS
SENEGAL-SANTE

Semaine Jeunes/sida : Plus de 4000 personnes dépistées du Vih


Dakar, 26 juil (APS) - Plus de 4000 personnes ont été dépistées durant la semaine jeunes sida dont une majorité d’adolescents et jeunes dans les 14 régions du pays , a soutenu Alassane Diallo, Directeur du Projet de Promotion des Jeunes (PPJ) au ministère de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat.
 


"Sur les 14 régions, 13 ont pu, malgré les difficultés
liées au début de l’hivernage, dérouler des stratégies avancées suivies de dépistages pour atteindre un effectif 4051 personnes dont 2836 âgées de 15 à 2 ans, 1057 âgées de 25 à 49 et 158 âgées de plus de 49 ans, soit un taux de performance de 96,45 %", a dit le directeur du PPJ.

Alassane Diallo s’exprimait lors d’un point de presse de présentation des résultats de la semaine jeunes sida qui s’est déroulée 21 au 28 juin dernier en partenariat avec le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) sur le thème : "L’atteinte des 90-90-90 d’ici : c’est possible avec une jeunesse responsable, citoyenne et volontaire".


Selon lui, "comparé aux résultats de l’année dernière,
nous avons enregistré plus de 20.000 jeunes sensibilisés et une baisse du nombre de cas positifs, soit 18 cas contre 36 cas en 2017".

Ces résultats confirment, selon le directeur du PPJ, "la féminisation du Vih qui demeure une réalité avec 12 femmes contre 6 femmes".


"Seule la région de Kaffrine n’a pas pu dérouler ses activités durant la semaine. Dakar vient en tête avec 457 personnes dépistées dont 2 cas positifs, Kaolack avec 447 personnes dépistées dont 3 cas positifs, Ziguinchor avec 427 personnes dépistées dont aucun cas positif, Thiès avec 401 personnes dépistées dont 2 cas positifs, Louga 321 personnes dépistées dont un
cas positif entre autres", a-t-il ajouté.


Revenant sur les objectifs de la semaine, il a précisé qu’"il
s’agit de sensibiliser les autorités du secteur de la jeunesse sur la nécessité de pérenniser les acquis de prévention du Vih chez les adolescents et jeunes, amener les associations et réseaux de jeunes à intégrer des activités de dépistage et de sensibilisation sur le Vih et promouvoir régulièrement le dépistage volontaire, anonyme et prénuptial auprès des jeunes entre autres".


La semaine jeunes sida a été, selon M. Diallo, lancée à Ziguinchor du fait de sa position frontalière, son taux de prévalence supérieurà la moyenne nationale (1%) à cause de la mobilité de la population mais également pour réceptionner le Centre Conseil Adolescent réfectionné par le ministère de la santé.


 


 

SKS/PON