Thiès : 100 talibés de 17 daaras circoncis gratuitement grâce au mouvement Actions
APS
SENEGAL-SOCIAL

Thiès : 100 talibés de 17 daaras circoncis gratuitement grâce au mouvement Actions

Thiès, 12 juil (APS) - Cent enfants talibés issus de 17 daaras (écoles coraniques) de la ville de Thiès ont été circoncis gratuitement vendredi, grâce à l’appui du mouvement Actions, a annoncé son président, le Professeur Daouda Ndiaye.

Le mouvement Actions a pris en charge la totalité des frais liés à l’opération, a indiqué le professeur Ndiaye qui s’est déplacé à l’Hôpital régional Elhadji Amadou Sakhir Ndiéguène où les enfants ont été circoncis. 

"Tout est pris en charge : avant la circoncision, la circoncision elle-même jusqu’à la guérison complète de ces enfants", a précisé le responsable d’Actions, par ailleurs inventeur du test antipaludique Illumigen Malaria. 

Le processus ayant abouti à cette opération a démarré depuis un mois, avec l’accompagnement de l’hôpital régional, des membres d’Actions, mais surtout avec la collaboration des "serignes daara" (maîtres coraniques). 

Une investigation a été menée pour déterminer les enfants remplissant les conditions pour subir l’opération, suivant des "critères inclusifs", a-t-il expliqué. 

Se refusant à dévoiler le coût de l’opération, il s’est limité à noter que "plusieurs millions" ont été consacrés au social depuis un an dans la région de Thiès, où Actions avait primé 400 élèves de l’élémentaire pour leurs résultats de l’année scolaire précédente. 

Pour Cheikh Omar Diagne, maître coranique du daara Mame Elhadji Assane Diagne du quartier Diakhao, ce geste est arrivé au moment opportun. "Les daara n’en auront jamais assez de tels actes de bienfaisance, vu leurs difficiles conditions d’existence", a-t-il dit. 

Selon lui, la circoncision des talibés est d’habitude prise en charge par des "Yaay daara" (mécènes), en partenariat avec les structures de santé, après un recensement des enfants en âge d’être circoncis. 

Il s’est dit rassuré de ce que le bienfaiteur leur a annoncé d’autres actions, concernant d’autres difficultés qui ont pour noms, alimentation, logement, eau et électricité, etc. 

A l’échelle nationale, le mouvement a dépensé "des dizaines de millions" dans l’appui des populations, a dit le professeur. Le professeur Daouda Ndiaye se félicite des "synergies" en cours avec d’autres mouvements à travers, afin d’impacter davantage sur la satisfaction des besoins des populations, leur cause commune.

Il annonce d’autres actions dans les domaines de la santé de l’éducation, de l’artisanat, etc., dans le pays, notamment dans la ville de Thiès à laquelle il se dit particulièrement lié, pour y avoir effectué toutes les recherches qui lui ont valu sa renommée internationale.

ADI/ASB