Plaidoyer pour l’instauration d’une autorité de régulation des professions réglementées
APS
SENEGAL-SOCIÉTÉ

Plaidoyer pour l’instauration d’une autorité de régulation des professions réglementées

Dakar, 10 oct (APS) - Abdoulaye Cissé, professeur de droit à l’Université Alioune Diop de Bambey, a souligné, mardi à Dakar, la nécessité d’instaurer une autorité de régulation des professions réglementées en tenant compte des standards internationaux et de la révolution du numérique.
 
Pr Cissé introduisait une conférence axée sur le thème : ’’Les professions réglementées face aux défis du numérique : le cadre normatif est-il adéquat ou insuffisant ?", dans le cadre de la 5ème édition des cycles de conférences "Les mardis du numérique". 
 
Selon lui, le cadre normatif doit également être amélioré pour permettre aux professions normalisées de relever efficacement les défis du numérique et de les moderniser pour un impact socio-économique plus vaste.

"La révolution du numérique est en train de faire évoluer même la forme républicaine des Etats. La République du numérique est en gestation et le Sénégal doit revoir les législations et les règles administratives qui encadrent ces professions’’, a-t-il dit. 
 
"Au nom de la bonne gouvernance, comment peut-on justifier que certaines compétences soient réservées à certains professionnels ?, s’est interrogé le professeur de droit. "Les arguments qui justifient les tarifs réglementés et homologués a ces professions, la justification de leur niveau de qualification mériteraient également d’être réétudiés pour faire évoluer ces professions avec la révolution du numérique", a-t-il soutenu. 
 
M. Cissé a souligné que l’Etat gagnerait également à intégrer les nouveaux métiers tels que ceux des experts du commerce électronique, des experts en cyber sécurité, entre autres, pour lutter contre les pnéomènes de cyber attaque et de cyber terrorisme. 
 
Le ministre du Budget, Birima Mangara, a pour sa part insisté sur la nécessité de lever les obstacles que constituent les textes législatifs et réglementaires dépassés par l’ambition d’un Sénégal numérique. De même, M. Mangara a plaidé pour l’instauration d’une réglementation a même de garantir un dialogue fécond et régulier entre tous les acteurs.
 
"L’Etat du Sénégal à travers le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan sera attentif aux conclusions des travaux", a-t-il assuré.

BF/ASB/ASG