L’année 2022 sera sportivement chargée pour le Sénégal
APS
SENEGAL-SPORTS-AGENDA

L’année 2022 sera sportivement chargée pour le Sénégal


Dakar, 2 juil (APS) - Le report en 2022 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) initialement prévue en 2021 risque de créer un embouteillage pour le sport au Sénégal, qui doit organiser les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ), un événement majeur qui aura lieu pour la première fois en terre africaine, en plus d’autres compétitions fixées à la même période.

La Confédération africaine de football, en décidant mardi de reporter d’un an la phase finale de la prochaine CAN, en raison de la pandémie de Covid-19, contraint certaines sélections africaines à se préparer à jouer deux compétitions majeures en 2022.

Outre la Coupe d’Afrique des nations programmée en janvier-février 2022, les cinq sélections africaines qui se qualifieront pour la phase finale de la Coupe du monde doivent se préparer à aller chercher leurs joueurs pour cette édition du Mondial programmée en fin d’année (novembre-décembre).

A cause de la chaleur estivale au Qatar, facteur ayant pourtant poussé le pays hôte de la Coupe du monde à expérimenter des aires de jeu et des terrains ‘’climatisés’’, cette compétition a été programmée entre novembre et décembre.

Outre son prestige, la Coupe du monde de football constitue une importante source de revenus pour les fédérations africaines qui en profitent pour se doter d’infrastructures sportives et financer la discipline.

Au Sénégal, les retombées de la Coupe du monde 2018 ont permis à la Fédération sénégalaise de football de financer les travaux du centre Youssoupha-Ndiaye de Guéréo (ouest) et de prendre en charge les dépenses de la Ligue sénégalaise de football professionnel, en plus des subventions octroyées aux clubs.

Il s’agit donc d’une manne financière non négligeable pour l’instance dirigeante du football national.

Mais, entre la CAN 2022 et la Coupe du monde de la même année, le Sénégal va accueillir la quatrième édition des Jeux olympiques de la jeunesse, qui sont prévus du 22 octobre au 9 novembre, pour la première fois en Afrique.

Pour l’organisation de cet événement mondial à Dakar, Diamniadio et Saly-Portudal (ouest), le pays a entamé la construction d’un stade conforme aux normes internationales.

Seuls les jeunes athlètes âgés de 14 à 18 ans prennent part aux JOJ, dont la prochaine édition aura lieu après les Jeux olympiques de Tokyo, qui ont été reportés en 2021, et avant ceux de Paris prévus en 2024.

En plus de ces trois événements phares, le Sénégal doit organiser la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations féminine de handball, selon le président de la fédération sénégalaise chargée de la discipline, Seydou Diouf.

SD/BK/ESF