Pour des officielles techniques en nombre sur le continent
APS
AFRIQUE-ATHLETISME

Pour des officielles techniques en nombre sur le continent

Dakar 2 déc (APS) – Adja Fatou Cissokho, officielle technique en athlétisme, a fait part lundi à Dakar de la nécessité d’œuvrer à l’accroissement du nombre d’africaines dans ce métier.

‘’Il nous faut plus d’officielles techniques car nous allons en avoir besoin. Elles ont leurs places dans le jugement et dans l’organisation des compétitions’’, a-t-elle souligné à l’ouverture de sessions sectorielles de la CONFEJES dans la capitale sénégalaise.

’’Je suis, sur le plan africain et francophone, la seule femme qui figure dans le panel des officiels techniques du monde de l’athlétisme (World athletics)’’, a-t-elle fait valoir en insistant sur l’importance d’une formation organisée par la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie à l’intention de femmes du continent.

Le Sénégal aura besoin de ces femmes-là dans un avenir proche notamment pour l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse de 2022 qu’il va abriter, a indiqué Adja Fatou Cissokho.

Noameshie Nathalie, la première femme arbitre international de Volley Ball en Afrique, fonde de son côté beaucoup d’espoir sur les décisions qui sortiront des conclusions de ces sessions sectorielles de la CONFEJES.

’’Des mesures appropriées pour l’effectivité et la participation des femmes au processus politiques et à la prise de décision pour leurs promotions et leurs participations dans les actions de la CONFEJES ont été déjà prises’’, s’est-elle réjouie.

Nathalie a aussi plaidé pour que l’égalité et l’équité entre les femmes et les hommes soient une ’’réalité’’ dans l’exécution de tous les programmes de jeunesses, sports et loisirs.

AN/AKS/OID