Au PSG, Idrissa Gana Guèye devra se mettre à l’espagnol
APS
SENEGAL-ESPAGNE-FOOTBALL

Au PSG, Idrissa Gana Guèye devra se mettre à l’espagnol

Dakar, 4 déc (APS) - Le milieu de terrain sénégalais Idrissa Gana Guèye, déjà passé par la Premier League en Angleterre entre 2015 et 2019, doit se mettre à l’espagnol pour communiquer plus facilement avec ses coéquipiers du PSG, club au sein duquel la langue dominante est celle de Cervantès, estime le quotidien Le Parisien.

Le quotidien français fait état d’une mutation linguistique du vestiaire où l’espagnol est désormais la langue la plus parlée, une tendance confirmée par l’entraîneur allemand du PSG Thomas Tuchel, qui s’est mis au français dès son arrivée sur le banc du club francilien. 
 
"Maintenant, beaucoup parlent espagnol ensemble. C’est facile pour eux mais ce n’est pas grand-chose. Cela ne crée pas des clans", a relativisé le technicien allemand.
 
Alors que l’italien s’était imposé à partir de 2012 avec la signature de nombreux éléments issus de la Série A (Pastore, Sirigu, Ibrahimovic, Thiago Silva, Verrati, Cavani, Marquinhos), la langue de Cervantès connaît un regain de vitalité au sein du PSG, constate le quotidien français.
 
Le Parisien cite les signatures de Mauro Icardi, Keylor Navas, Herrera, Sarabia et Rico pour confirmer cette inclinaison vers cette langue que parlent l’Italien Verratti et le Brésilien Thiago Silva.
 
"L’espagnol est tellement usité qu’il est devenu la langue officieuse du vestiaire", écrit Le Parisien, soulignant que son utilisation a permis à Neymar qui le maîtrise depuis son passage au FC Barcelone (2013-2017) de se rapprocher de l’Argentin Icardi.
 
Neymar peut aussi communiquer avec Mbappé qui parle l’anglais et a des notions en espagnol, "n’échange guère avec Guèye, Kimpembe ou Meunier, ces trois-là ne parlent guère l’espagnol ou le portugais", selon le quotidien français.
 
Le revers de la médaille, c’est que cette tendance à l’espagnol n’aide pas des stars comme Di Maria, Juan Bernat et Neymar à se mettre au français, comme leur coach et les joueurs allemands de l’effectif.
 
SD/BK