CAN 2019 : les Lions gagnent sans forcer
APS
SENEGAL-TANZANIE-FOOTBALL-CR

CAN 2019 : les Lions gagnent sans forcer

De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo

Le Caire, 23 juin (APS) – L’équipe du Sénégal n’a pas eu besoin de forcer pour gagner (2-0) son premier match de la CAN 2019 grâce à des buts de Keita Baldé à la 28-ème et de Krépin Diatta à la 65-ème minute.

Contre une équipe du Sénégal ‘’expérimentée et forte à tous les niveaux’’, la Tanzanie n’a eu que son agressivité à faire valoir au cours de cette rencontre à sens unique.

Cette agressivité a eu comme conséquence une blessure à la cheville pour Salif Sané qui a été obligé de céder sa place à Cheikhou Kouyaté à la 23-ème minute et une pluie de cartons jaunes.

En étant un peu plus sévère, l’arbitre tunisien Sadok Sellimi, aurait dû ou pu renvoyer un Tanzanien tellement les Taifa Stars ont usé et abusé du jeu physique pour bloquer notamment les attaquants sénégalais.

Le Sénégal a dû compter sur Keita Baldé (28e minute) et Krépin Diatta à la retombée d’un corner mal dégagé par la défense tanzanienne à la 65-ème minute.

L’addition aurait pu être plus salée si Mbaye Niang avait fait preuve de réalisme et d’efficacité.

Dès la 3-ème minute, Niang a été à la retombée d’une passe de Krépin Diatta mais son tir a échoué sur le portier tanzanien.

Trois minutes plus tard, sa frappe s’est envolée sur une offrande de keita Baldé.

L’attaquant de Rennes (France) n’a pas été plus heureux à la 42-ème minute quand sur un contre favorable, il se défait d’un défenseur tanzanien mais voyait son intérieur du pied passer à côté des buts.

Côté tanzanien, aucune occasion franche n’a été enregistrée. Les Taifa Stars préférant tout le long du match mettre l’accent sur l’intensité physique au point de récolter deux avertissements (Feisal Salum et Himid Maoc).
Avertissements :

Sénégal : Pape Alioune Ndiaye

Tanzanie : Feisal Salum, Himid Mao et Saimon Msuva
Les équipes

Sénégal : Edouard Mendy – Youssouph Sabaly, Kalidou Koulibaly, Salif Sané (Cheikhou Kouyaté, 23-ème), Moussa Wagué – Idrissa Gana Gueye – Pape Alioune Ndiaye et Krépin Diatta – Keita Baldé, (Sada Thioub 73-eme), Mbaye Niang (Moussa Konaté, 83-ème), Ismaila Sarr.

Entraîneur : Aliou Cissé

Tanzanie : Aishi Salum – Hassan, Mwantika, Yondani, Gadiel – Fei Toto (Farid Shah, 43-ème), Mudathiri (Domaya, 83-ème) – Himid, Msuva (Ulimwengu, 65-ème), Bocco – Samatta

Entraîneur : Emmanuel Amunike

SD/AKS