L’Ivoirienne Clémentine Touré intègre le groupe technique du Mondial féminin
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL

L’Ivoirienne Clémentine Touré intègre le groupe technique du Mondial féminin

Dakar, 23 mai (APS) - La sélectionneuse de l’équipe nationale féminine de Côte d’Ivoire, Clémentine Touré, a été cooptée au sein du Groupe d’étude technique de l’édition 2019 de la Coupe du monde féminine, prévue en France du 7 juin au juillet, annonce la FIFA dans un communiqué.

Ce groupe présidé par l’Américaine April Heinrichs, comprend trois autres techniciennes, à savoir Sun Wen (RP Chine), Nadine Kessler (Allemagne) et Élisabeth Loisel (France).
 
La technicienne ivoirienne et les autres membres de cette instance auront la charge, durant ce Mondial féminin, d’analyser "les 52 matches de la compétition en donnant une description détaillée des événements sur le terrain et en dégageant des tendances potentielles".
 
"Et elles compileront un rapport technique qui sera distribué à toutes les associations membres de la FIFA après la compétition", ajoute le même communiqué.
 
Le groupe de techniciennes sera soutenu par plusieurs membres de l’administration de la FIFA, à commencer par Patricia González, chef de projet du Groupe d’étude technique, mais aussi Pascal Zuberbühler, spécialiste des gardiens de buts.
 
Il y a aussi Prisca Steinegger, ancienne capitaine de la sélection suisse et coordonnatrice du Groupe d’étude technique, ainsi que Chris Loxston, analyste match et performance, selon le communiqué de la FIFA.
 
Selon la même source, ce groupe sera aussi responsable de l’attribution des Ballons d’or, d’argent et de bronze Adidas remis aux meilleures joueuses de l’épreuve, de même que les Souliers d’or, d’argent et de bronze Adidas remis aux meilleures buteuses de l’épreuve.
 
Si deux joueuses marquent le même nombre de buts, le nombre de passes décisives, tel que déterminé par les membres du Groupe d’étude technique, sera décisif, signale-t-on.
 
Le "Gant d’or Adidas", destiné à la meilleure gardienne, au même titre que le prix de la "Meilleure Jeune Joueuse de la FIFA" (né le 1er janvier 1999 ou après) et celui du "Fair-play de la FIFA", comptent également parmi les récompenses que ce groupe sera chargé d’attribuer, selon le communiqué.
 
Trois sélections africaines, le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Cameroun, prennent part à la Coupe du monde féminine 2019.
 
SD/BK