Ousseynou Thioune remporte la Botola A avec l’IR Tanger
APS
SENEGAL-MAROC-FOOTBALL

Ousseynou Thioune remporte la Botola A avec l’IR Tanger

Dakar, 15 mai (APS) - Le milieu de terrain sénégalais Ousseynou Thioune, nouvellement couronné champion du Maroc avec l’IR Tanger, a rappelé que l’objectif déclaré de son club ne visait pas le titre en début de saison mais une qualification à la Ligue africaine des champions.

"L’objectif n’était pas le titre mais l’appétit venant en mangeant, nous avons fini par y croire après l’arrivée du nouvel entraîneur en fin novembre et une série de huit victoires en championnat", a déclaré le milieu de terrain international sénégalais, dans un entretien téléphonique avec l’APS.
 
La victoire (2-1) de l’IR Tanger, samedi lors d’un derby contre Tétouan, combinée au nul du WAC contre l’Olympique de Safi (0-0) lors de l’avant dernière journée de la Botola A, le championnat marocain de l’élite, a consacré le sacre de l’équipe tangéroise.
 
‘"C’est un sacre historique parce que la ville de Tanger, qui vit de football, n’avait gagné aucun titre" jusque-là, a rappelé l’ancien international olympique, ​qui a rejoint l’équipe de Tanger en 2017.
 
La ville du nord du Maroc a selon lui "fêté toute la nuit" le titre de champion de son équipe. "C’était vraiment grandiose, dès le coup de sifflet final, le terrain avait été envahi", a-t-il ajouté.
 
Le milieu de terrain sénégalais avait raconté qu’il a mis 2 heures à rejoindre son domicile à partir du stade, une distance qu’il parcourait en "un quart d’heure" en temps ordinaire.
 
Thioune, formé par l’académie Diambars avec lequel il a remporté le championnat de la Ligue 1 en 2013, rappelle qu’au départ de Badou Zaki - ancien gardien du Maroc et sélectionneur en 2004- en novembre, son club avait réussi une série de huit victoires d’affilée.
 
‘"Quand nous avons réussi à atteindre la première place, on s’est dit pourquoi pas ?", a-t-il dit, soulignant que les différentes équipes de la Botola 1 ont pratiquement le même niveau.
 
"Tout le monde investit pour attirer les meilleurs joueurs et puisque toutes les équipes peuvent disposer d’infrastructures de qualité, la concurrence est rude", a-t-il ajouté.
 
Tanger sera opposé au Chabab Al Hoceima lors de la dernière journée, ce week-end, tandis que l’équipe du WAC, vainqueur de la Ligue africaine des champions, va jouer Chabab Khenifra, pour essayer de conforter 2e place actuelle au classement.
 
SD/BK