Le site de l'Agence de presse sénégalaise (www.aps.sn) est en tête des 20 portails sénégalais les plus visités, selon un classement effectué en décembre 2010 par le cabinet International Communication (INTERCOM). Cliquez ici pour lire l'article....................................................................................................................................................................Agence de Presse la plus utilisée dans les mediats en Afrique de l'Ouest francophone selon une étude de l'organisation internationale de la francophonie rendue publique en Septembre 2005 à Ouagadougou
PUBLICITE
 
 
 
 

 

SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens font le bilan du dernier Gamou

2013-01-25 09:53:13 GMT

Dakar, 25 jan (APS) РLes quotidiens parvenus vendredi à l'APS estiment qu'un vent de "décrispation" souffle sur Tivaouane, selon le mot de Sud quotidien dont la Une semble inspirer les autres titres axés en priorité sur le dernier Gamou, une occasion rêvée de parler de Serigne Cheikh Tidiane Sy et de ses "nouveaux habits" de Khalife général des Tidianes.

"Malgr√© son absence physique au Gamou, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy n'en √©tait pas moins pr√©sent √† Tivaouane. Dans ses nouveaux habits de Khalife, le guide religieux a tenu √† distribuer les r√īles en d√©p√™chant son fr√®re cadet, Pape Malick Sy, √† la Mosqu√©e Mame Maodo et en envoyant Maodo Sy Ibn Dabakh pour suppl√©er le d√©funt Khalife et faire la causerie √† la Mosqu√©e Serigne Babacar Sy", rapporte Sud Quotidien.

"Comme annoncé depuis quelques jours, le nouveau Khalife général des Tidianes n'a pas présidé la célébration de +son+ premier Gamou. (Mais il) a envoyé des représentants dans les Zawiyas respectives de son père, Khalifa Ababacar Sy, et de son grand-père, le précurseur de la confrérie tidiane au Sénégal, El Hadj Malick Sy", confirme Walfadjri.

L'ère de Serigne Cheikh Tidiane Sy "a connu des notes de singularité, avec, comme point culminant, l'absence dudit nouveau Khalife qui donne à la cérémonie religieuse un caractère inédit", ajoute le journal, titrant à sa Une : "Serigne Cheikh fixe les règles du jeu".

"Le cachet de Al Makhtoum", renchérit Le Quotidien, à sa Une. Puis de noter, dans ses pages intérieures, que "Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum aura été l'absent le plus présent de la célébration du Maouloud de cette année à Tivaouane".

"S'il n'a pas pu effectuer le d√©placement pour des raisons li√©es √† sa sant√©, il n'a pas moins particip√© √† l'organisation en mettant en place un dispositif qui a r√©concili√© la famille de El hadj Malick Sy". D'o√Ļ cet autre titre du journal : "Al Makhtoum r√®gle un conflit de 50 ans".

"Le coup de génie de +Al Makhtoum", souligne également L'Observateur via sa manchette.
Absent de Tivaouane, écrit le quotidien du groupe Futurs médias, "Cheikh Tidiane Sy réussit la prouesse de réunir la famille Sy" de Tivaouane.

"La résolution du Khalife des Tidianes semble enfin prendre le dessus sur les démons de la division qui minaient, depuis plusieurs années, la famille du premier Khalife de Tivaouane, Serigne Babacar Sy", écrit L'Observateur. "Et tout laisse croire que Cheikh Tidiane Sy +Al Makhtoum+ compte réunifier la famille de El Hadj Malick Sy pour marquer le début de son magistère", ajoute le même quotidien.

"Al Makhtoum impose sa marque", note aussi le quotidien L'As, reprenant les mêmes informations illustrées par une photo très expressive du Serigne Cheikh Tidiane Sy semblant s'adresser à des auditeurs, avec, en apparence, le style habituel qu'on lui connait.

Toujours est-il que, selon Le Populaire, "Al Makhtoum entretient le mystère". "Des fidèles entre contrariété et résignation", écrit le journal, en parlant de l'absence du nouveau Khalife général des Tidianes, qui a fait "faux-bond à ses disciples" lors de la cérémonie officielle de la 111ème édition du Gamou de Tivaouane.

Ces nouveaux vents qui soufflent à Tivaouane semblent également annoncer le temps des mises au point, comme celle de Serigne Moustapha Sy, l'un des fils de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy. "La famille n'a jamais été divisée", dit-il, avant d'ajouter : "Beaucoup de mensonges ont été dits sur moi, par des proches."

Au sujet du silence de son père, qui n'a fait aucune sortie officielle ni déclaration publique
depuis sa désignation comme Khalife général des Tidianes, en décembre dernier, Serigne Moustapha Sy souligne : "C'est simple, il n'y a rien à dire".

Le Soleil et Libération s'intéressent à de tout autres sujets. Le premier annonce ainsi la création d'un Observatoire sur les prix des denrées de première nécessité, alors que le second quotidien cité évoque un huis clos au palais de la République, entre Macky Sall, le chef de l'Etat sénégalais, et l'ancien Premier ministre, Idrissa Seck, un de ses alliés également présenté comme son adversaire potentiel le plus redoutable.

"Apr√®s 2 h 30 minutes de discussions, les deux hommes ont convenu d'une rencontre √©largie, en f√©vrier", rapporte ensuite le quotidien Lib√©ration, signalant que cette rencontre intervient "au moment o√Ļ des informations persistantes faisaient √©tat d'un clash en vue entre leurs deux formations politiques (…)". "Idy-Macky, le temps des manœuvres", titre le journal par ailleurs.


BK/ASG/DND

 

Quelles solutions ?
Avis
Contributions
Articles