Le site de l'Agence de presse sénégalaise (www.aps.sn) est en tête des 20 portails sénégalais les plus visités, selon un classement effectué en décembre 2010 par le cabinet International Communication (INTERCOM). Cliquez ici pour lire l'article....................................................................................................................................................................Agence de Presse la plus utilisée dans les mediats en Afrique de l'Ouest francophone selon une étude de l'organisation internationale de la francophonie rendue publique en Septembre 2005 à Ouagadougou
PUBLICITE
 
 
 
 

 

SENEGAL-ISRAEL-AGRICULTURE

Fatick : "Servir le Sénégal" et l’ambassade d’Israël initient le goutte à goutte

2013-04-10 22:05:45 GMT

Fatick, 10 avr (APS) - La Fondation "Servir le Sénégal" et l’ambassade d’Israël au Sénégal ont posé mercredi à Fatick les jalons d’une coopération agricole visant à promouvoir le recours au système d’irrigation par gravité, appelé goutte goutte, en vue d’appuyer les groupements féminins de la région, dans le cadre de leurs activités de maraîchage.

Les deux partenaires ont été représentés respectivement à la cérémonie par la Première dame Marième Faye Sall, présidente de la Fondation ‘’Servir le Sénégal’’, et l’ambassadeur d’Israël au Sénégal, Eli Ben-Tura.

Elle a été suivie d’une visite sur le site prévu pour abriter le Projet agricole ‘’innovation technico-agricole pour la lutte contre la pauvreté’’ (TIPA).

Ce site est situé dans les champs du quartier Ndiaye-Ndiaye, dans la commune de Fatick. Pour les besoins de l’expérimentation, il a été dégagé une superficie d’un à deux hectares, a indiqué un responsable du projet.

Au nom de la Première dame, Penda Mbow, membre du Conseil d’administration de la Fondation ‘’Servir le Sénégal’’, a souligné que ‘’ce projet agricole de goutte-à-goutte est une révolution agricole extrêmement important’’.

Quant à l’ambassadeur d’Israël, Eli Ben-Tura, il s’est réjoui du partenariat avec la Fondation ‘’Servir le Sénégal. Parlant des femmes bénéficiaires du projet, il a déclaré :‘’Elles jouent un facteur très important pour le développement. Et c’est la raison pour laquelle nous pensons que ce projet est extrêmement important.’’

Il a promis de tout faire pour aider les femmes de Fatick dans le cadre de ce projet agricole.

AB/ASG

 

Quelles solutions ?
Avis
Contributions
Articles