Le site de l'Agence de presse sénégalaise (www.aps.sn) est en tête des 20 portails sénégalais les plus visités, selon un classement effectué en décembre 2010 par le cabinet International Communication (INTERCOM). Cliquez ici pour lire l'article....................................................................................................................................................................Agence de Presse la plus utilisée dans les mediats en Afrique de l'Ouest francophone selon une étude de l'organisation internationale de la francophonie rendue publique en Septembre 2005 à Ouagadougou
PUBLICITE
 
 
 
 

 

AFRIQUE-ENFANCE

L’√©limination des pratiques sociales et culturelles n√©fastes au menu de la Journ√©e de l'enfant africain

2013-06-03 19:35:34 GMT

Dakar, 3 juin (APS) - Le Comit√© africain des droits de l’enfant a choisi, pour la comm√©moration de la 23√®me Journ√©e de l’enfant africain (JEA) 2013, de mener le plaidoyer et de porter les efforts des gouvernements et des organismes sur "l’√©limination des pratiques sociales et culturelles affectant les enfants’’.

"L’objectif g√©n√©ral de la c√©l√©bration de la JEA de 2013 est d’attirer l’attention sur les pratiques sociales et culturelles n√©fastes exerc√©es sur les enfants et souligner les r√īles et les responsabilit√©s des diverses parties prenantes’’, a expliqu√© le directeur des droits et de la protection de l’enfance et des groupes vuln√©rables, Niokhobaye Diouf.

Il introduisait, lundi, au bureau de l’Unesco √† Dakar, une session d’information √† l’intention des journalistes en pr√©lude √† la c√©l√©bration de la Journ√©e de l’enfant africain, le 16 juin prochain.

Cette comm√©moration, institu√©e par l’Union africaine, rappelle les √©meutes de 1976 √† Soweto (Afrique du sud), quand une manifestation d'adolescents protestant contre l'imposition de l'enseignement exclusif en langue afrikaans fut r√©prim√©e de fa√ßon brutale et meurtri√®re par la police.

Pour le directeur des droits et de la protection de l’enfance, la JEA est une "opportunit√© pour r√©fl√©chir sur les r√©alit√©s v√©cues de nos jours, par les enfants en Afrique’’.

"Cette comm√©moration permet √† ceux qui s’occupent du bien-√™tre des enfants de se concentrer sur le travail de tous les acteurs d√©vou√©s aux droits de l’enfant , de consolider leurs efforts et de lever les obstacles √† la r√©alisation des droits de l’enfant au S√©n√©gal’’, a-t-il expliqu√©.

Il s’agit ainsi de "dresser le bilan et sensibiliser sur les pratiques sociales et culturelles n√©fastes exerc√©es contre les enfants’’, pour montrer les cons√©quences n√©gatives de ces pratiques sur les divers droits de l’enfant.

Pour le chef de la section protection de l’enfance √† l’UNICEF, Jean Lieby, "la liste des pratiques sociales et culturelles n√©fastes que l’on peut trouver partout en Afrique est longue’’. Il √† cet √©gard cit√© l’excision, les mariages pr√©coces, la mendicit√©, le travail des enfants, entre autres.

"Ces pratiques ne doivent plus √™tre d’actualit√© en ce 21√®me si√®cle’’, a-t-il dit. C’est pourquoi il a appel√© les journalistes √† √™tre les porte-voix des enfants pour sensibiliser, contre ces pratiques qui portent atteinte √† leurs droits les plus √©l√©mentaires.

Au cours de la session d’information pr√©sid√©e par le secr√©taire g√©n√©ral du ministre de la Famille, Ibrahima Diop, des communications ont √©t√© donn√©es sur les pratiques sociales et culturelles n√©fastes aux enfants, en mettant l’accent sur les aspects socio-culturels, les aspects juridiques et institutionnels, les aspects sanitaires et psychologiques.

La c√©r√©monie officielle de comm√©moration de la JEA est pr√©vue le 16 juin √† Kaolack (centre). Au S√©n√©gal, cette journ√©e marque le lancement d’une semaine consacr√©e √† l’enfance, avec des activit√©s de sensibilisation et de plaidoyer qui seront d√©roul√©es sur l’ensemble du territoire national.


ADL/ASG

 

Quelles solutions ?
Avis
Contributions
Articles