Le site de l'Agence de presse sénégalaise (www.aps.sn) est en tête des 20 portails sénégalais les plus visités, selon un classement effectué en décembre 2010 par le cabinet International Communication (INTERCOM). Cliquez ici pour lire l'article....................................................................................................................................................................Agence de Presse la plus utilisée dans les mediats en Afrique de l'Ouest francophone selon une étude de l'organisation internationale de la francophonie rendue publique en Septembre 2005 à Ouagadougou
PUBLICITE
 
 
 
 

 

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

Le PIB de l'UEMOA attendu en hausse de 6%, selon le Conseil des ministres

2013-12-20 18:35:13 GMT

Dakar, 20 d√©c (APS) - Le Produit int√©rieur brut (PIB) de l’Union √©conomique et mon√©taire ouest-africaine (UEMOA) devrait cro√ģtre de 6% en 2013, a annonc√© le Conseil des ministres de l’Union, √† l’issue d’une session ordinaire, jeudi, √† Bamako.

‘’Selon les derni√®res estimations, le PIB de l’Union est attendu en hausse de 6,0% en 2013, confirmant la dynamique de croissance √©lev√©e dans laquelle les Etats membres sont engag√©s depuis 2012 dans la perspective d’une r√©duction durable de la pauvret√©’’, rel√®vent les ministres des Finances, dans un communiqu√©.

Selon eux, l’inflation ‘’ressortirait en moyenne √† 1,6% en 2013 contre 2,4% en 2012’’, tandis que ‘’les r√©sultats satisfaisants de la campagne agricole ont confort√© la d√©c√©l√©ration des prix √† la consommation amorc√©e au d√©but de l’ann√©e 2013’’.

Les ministres des Finances des huit pays membres de l'UEMOA - B√©nin, Burkina Faso, C√īte d'Ivoire, Guin√©e-Bissau, Mali, Niger, S√©n√©gal et Togo -, ‘’se sont f√©licit√©s des performances de l’Union en mati√®re de croissance et d’inflation’’.

Pour l’ann√©e 2014, ils tablent sur une ‘’progression du PIB de l’Union en volume de 7,0%’’ et pr√©disent que l’inflation devrait rester ‘’globalement mod√©r√©e eu √©gard √† l’incidence positive attendue de l’accroissement de l’offre de produits alimentaires et aux faibles pressions li√©es √† l’inflation import√©e’’.

Le Conseil des ministres de l'UEMOA dit en effet avoir not√© que ‘’l’am√©lioration progressive de l’activit√© √† l’√©chelle mondiale, en particulier dans les √©conomies avanc√©es, cr√©e des conditions plus favorables √† une consolidation des performances macro√©conomiques de l’Union’’.

En d√©pit de cette situation, il exhorte ‘’les Etats membres √† poursuivre les efforts d’accroissement des investissements dans les infrastructures de base et les secteurs sociaux afin d’atteindre les objectifs de croissance vis√©s √† court et moyen terme’’.

‘’A cet √©gard, rapporte le communiqu√©, le Conseil a salu√© les initiatives prises par la Banque centrale (des Etats de l'Afrique de l'Ouest -BCEAO) en vue d’am√©liorer les conditions de mobilisation d’importantes ressources √† long terme sur le march√© financier r√©gional aux fins de r√©alisation des investissements requis.’’

ASG/SAB

 

Quelles solutions ?
Avis
Contributions
Articles