Le site de l'Agence de presse sénégalaise (www.aps.sn) est en tête des 20 portails sénégalais les plus visités, selon un classement effectué en décembre 2010 par le cabinet International Communication (INTERCOM). Cliquez ici pour lire l'article....................................................................................................................................................................Agence de Presse la plus utilisée dans les mediats en Afrique de l'Ouest francophone selon une étude de l'organisation internationale de la francophonie rendue publique en Septembre 2005 à Ouagadougou
PUBLICITE
 
 
 
 

 

SENEGAL-TRANSPORT

L'histoire de la liaison maritime Dakar-Ziguinchor racontée par habitant de Carabane

2014-02-06 16:23:00 GMT

Carabane (Oussouye), 6 fĂ©v (APS) - Le bateau Ă  vapeur ‘’Sous’’ mis en circulation par la compagnie de navigation bordelaise a assurĂ©, en 1930, la liaison maritime entre Dakar et Ziguinchor, en transportant pour la première fois des passagers et des marchandises, a soutenu le prĂ©sident de l’Association des ressortissants de Carabane Ă  Dakar, Aliou Sarr.

Dans un mémorandum remis à la presse, lors de la manifestation des populations de Carabane et des îles environnantes, mercredi, M. Sarr a précisé que la liaison entre Dakar et la métropole du Sud avec escale à Carabane a commencé la même année.

Le porte-parole des manifestants, qui dit avoir fait des recherches au niveau des archives nationales, a confiĂ© qu’il y avait cependant, en 1908, d’autres navires Ă  vapeur tels que ‘’Roitelet’’ et ‘’GĂ©nĂ©ral Archinard’’ qui assuraient ‘’la liaison maritime pour le service du courrier et les besoins du colonisateur (sans passagers et sans marchandises)’’.

‘’Ce n’est qu’en 1948, deux ans après la seconde Guerre mondiale, que la liaison maritime a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e par le bateau cargo ‘’Ouolof’’, transformĂ© en bateau de transport sans cabines, ni fauteuil, mais avec un pont Ă  ciel ouvert recouvert d’une bâche pour Ă©viter les intempĂ©ries’', a-t-il narrĂ©.

‘’Depuis cette pĂ©riode, a-t-il poursuivi, beaucoup de navires se sont succĂ©dĂ© jusqu’au 26 septembre 2002, date Ă  laquelle le bateau le Joola a sombrĂ© dans l’ocĂ©an Atlantique au large des cĂ´tes gambiennes’’.

Selon lui, Ă  partir de cette catastrophe maritime (qui a fait 1863 victimes et 63 rescapĂ©s selon un bilan officiel), ''la Casamance devient de plus en plus enclavĂ©e car ne disposant plus de bateau pour la liaison maritime’’ .

Aliou Sarr a renseignĂ© que l’Etat du SĂ©nĂ©gal a obtenu en 2007 le navire Aline SitoĂ© Diatta pour la reprise des liaisons entre Dakar et Ziguinchor, en le confiant au Consortium sĂ©nĂ©galais des activitĂ©s maritimes (COSAMA) qui a dĂ©marrĂ© son exploitation un an plus tard (2008).

‘’Depuis cette date, la liaison a repris mais ne fait pas escale Ă  l’Ă®le de Carabane, faute d’infrastructures portuaires. Depuis le dĂ©part des colons, tous les bateaux mouillaient au large (en rade) pour effectuer les opĂ©rations d’embarquement et de dĂ©barquement’’, a-t-il expliquĂ©.

‘’Vu le danger que cela reprĂ©sente et exacerbĂ© par l’accident du Joola, l’Etat du SĂ©nĂ©gal, avec le soutien de la Banque mondiale, a pris l’initiative de construire un port d’escale Ă  Carabane, en Casamance’’ a-t-il confiĂ©, rappelant qu’un appel d’offre international a Ă©tĂ© lancĂ© le 31 juillet 2006.

La pose de la première pierre du ponton de Carabane, dont les travaux de construction sont confiĂ©s Ă  l’entreprise Eiffage SĂ©nĂ©gal, a Ă©tĂ© effectuĂ©e le 20 juillet 2008 par Souleymane NdènĂ© Ndiaye, le ministre de l’Economie maritime d’alors, a ajoutĂ© M. Sarr.

Le chantier, qui a dĂ©marrĂ© en 2009, a pris du retard en raison d’un problème financier et des contraintes liĂ©es au changement de rĂ©gime, a encore rappelĂ© le coordonnateur de l’Association des ressortissants de Carabane et des Ă®les environnantes Ă  Dakar.

Le port d’escale a Ă©tĂ© inaugurĂ© le 6 juillet 2013 par l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, a-t-il informĂ©. ‘’Quand on inaugure une infrastructure, c’est pour l’exploiter et non pour en faire un musĂ©e’’, a martelĂ© Aliou Sarr.

ASB/AD

 

Quelles solutions ?
Avis
Contributions
Articles