Boughazelli, vedette malgré lui
APS
SENEGAL-REVUE-PRESSE

Boughazelli, vedette malgré lui

Dakar, 21 nov (APS) - Les quotidiens parvenus jeudi à l’APS n’en ont que pour l’affaire Boughazelli ou presque, avec comme dernier développement le placement en garde-à-vue du désormais ex-député de Guédiawaye mis en cause dans un dossier portant sur un trafic présumé de faux-billets de banque.

La plupart des journaux, dont Le Soleil, reviennent largement sur l’audition du député démissionnaire par la section de recherches de la gendarmerie nationale à Colobane. 
 
A l’issue de cette audition, Seydina Fall Boughazelli a été placé en garde à vue, après avoir "fait face aux enquêteurs, de 17 heures à 20h30", précise le journal.

Il rappelle au passage que le désormais ex-député de la mouvance présidentielle "serait au cœur d’un trafic de faux billets de banque estimés à plus de 32 milliards de francs CFA (...)".
 
"Son troisième face-à-face hier mercredi avec les gendarmes l’a perdu. Le député Seydina Fall Bougazelli a finalement été placé en garde à vue. Une mesure prise à son encontre au terme de plus de 3 tours d’horloge", écrit L’Observateur.
 
"Le député démissionnaire présenté au procureur aujourd’hui ou demain", vendredi, selon Vox Populi. "Boughazelli attend son billet pour le parquet", indique le journal Le Quotidien, qui dit la même chose que Vox Populi, mais dans un langage imagé.
 
Seydina Fall qui "avait refusé de déférer à la convocation de la gendarmerie du vendredi" dernier, a été finalement placé en garde à vue mercredi. Il "n’a pas bénéficié de la même chance que jeudi dernier où il a été libéré après son audition sur convocation", souligne le journal Le Quotidien. 
 
"Les choses se compliquent pour l’ex-député Seydina Fall Boughazelli. Après un troisième face-à-face hier avec les enquêteurs de la section de recherches, cet ex-député impliqué dans une affaire de trafic de faux billets a été placé en garde à vue, hier (mercredi). Et tout laisse croire qu’il risque un mandat de dépôt", résume Walfquotidien.
 
"Boughazelli marche vers Rebeuss", la Maison d’arrêt et de correction située près du centre-ville de Dakar, croit savoir Tribune, Enquête évoquant cette affaire sous l’angle d’une "vidéo explosive".
 
"Les gendarmes ont filmé tout le déroulement de l’arrestation de Bougazelli", rapporte le même journal, selon lequel ce dernier aurait crié : "Je suis foutu", au moment de son arrestation.
 
L’Observateur revient par ailleurs sur les "secrets" de la démission de Seydina Fall de son poste de député, ce qui "ne faisait pas partie" de ses options et moyens de défense, affirme le journal selon lequel l’ex-député a été contraint à prendre cette décision. 
 
Dans cette affaire, le recycleur présumé des faux billets "fait partie des premiers suspects à tomber. Il roulait dans le faux ses clients en leur rendant la monnaie après paiement de leurs commandes", rapporte Libération.
 
Sud Quotidien évoque le dossier Bougazelli dans un même élan que les affaires de trafic de drogue et de faux billets récemment enregistrées au Sénégal. 

BK/ASG