L’incendie de Petersen fait la une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’incendie de Petersen fait la une des quotidiens

Dakar, 16 mars (APS) - L’incendie qui a ravagé vendredi le marché Petersen à Dakar est le principal sujet au menu de la livraison du week-end des quotidiens.

"Petersen en feu, en cendres et en larmes", affiche à ce sujet Vox Populi dont la manchette présente un bon résumé de cet accident, "le énième incendie" enregistré dans ce marché de la gare routière du même nom, située non loin du centre-ville de la capitale sénégalaise.
 
"Des dizaines de cantines calcinées, des centaines de millions emportées par les flammes", constate le journal, selon lequel faute de bouches d’incendie et d’accès, "les pompiers mettent 5 heures avant de maîtriser le feu qui s’est déclenché vers 7h30 du matin".
 
"Des millions partis en fumée", renchérit L’As. Source A se veut plus précis et parle de pertes "estimées à 890 millions de francs CFA". "Boutiques, tables, cantines....rien n’a été (...) épargné par le feu, qui a tout ravagé sur son chemin."
 
Source A ajoute : "Incapables de bouger le plus petit doigt, les commerçants ont dit à qui veut les entendre que si la situation s’est aggravée, c’est à cause des sapeurs-pompiers" qui n’ont pu maîtriser le feu "à temps".
 
Kritik a une autre explication. "Indiscipline notoire, branchements électriques défectueux, trafic intense et occupation anarchique : c’est le cocktail explosif des marchés au Sénégal", souligne le journal, affichant : "Une étincelle et tout crame".
 
Vox Populi revient à la charge pour conformer cette analyse en citant le sous-préfet de Dakar-Plateau Djiby Diallo selon lequel "Petersen c’est du désordre et de l’anarchie". Il appelle ainsi l’Etat à prendre ses responsabilités.
 
S’agissant des bouches d’incendie, le ministère de l’Intérieur "en fait une priorité", assure Le Soleil. Surtout après ce "3e incendie ravageur", qui a fait des "dégâts incommensurables", selon les termes du quotidien Enquête.


Pour le reste, divers autres sujets sont évoqués par les quotidiens, parmi lesquelles l’actualité politique n’est pas en reste.


Au sujet de la formation du prochain gouvernement, suite à la réélection du président Sall pour un second mandant, le 24 février dernier, Walfquotidien croit savoir que les alliés du président de la République sont ’’dans l’embarras.’’

’’Ils ont peur. Les menaces des socialistes et des progressistes trahissent leurs craintes de voir leurs avantages réduits au profit des nouveaux venus, qui ont participé à la réélection de Macky Sall et qui attendent d’être récompensés.’’

Concernant les craintes de voir le président Sall briguer un troisième mandat, la coalition des partis qui soutiennent le président de la République écarte cette possibilité et précise que l’appel au dialogue lancé par Macky Sall ne s’adresse "pas uniquement aux politiciens et que tout le monde devrait s’empresser d’y prendre part.’’

Sud Quotidien, citant ’’des sources dignes de foi’’, annonce que ’’le président nouvellement élu envisagerait de mettre fin, pour de bon, à l’accumulation des postes pour les ministres, maires, directeurs généraux et autres présidents de conseils départementaux.’’

’’Seul bémol : la trouvaille de Macky Sall militerait plus, dans le cadre du +gagner ensemble, gouverner ensemble+, à...satisfaire une clientèle politique qui s’est élargie avec la nouvelle majorité présidentielle, qu’à faire droit à une gestion de proximité des collectivités locales.’’ 



BK