Macky Sall sur les chantiers du TER
APS
SENEGAL-TRANSPORT

Macky Sall sur les chantiers du TER

Dakar, 16juin (APS) – Le chef de l’Etat a visité samedi les chantiers du Train express régional (TER) pour une revue d’étape avant la certification devant consacrer la mise en service de ce moyen de transport de masse moderne, a appris l’APS.

Macky Sall était accompagné du directeur général de l’APIX, du ministre de l’Economie et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, du ministre des Infrastructures, Oumar Youm, du Secrétaire d’Etat au réseau ferroviaire, Mayacine Tounkara, des responsables des entreprises titulaires de marchés, Eiffage, CSE et Yapi.
 
Selon un communiqué reçu à l’APS, le président de la République a visité la gare de Dakar, le Site de maintenance du matériel roulant (SMR), les 8 trains, la sous-station de 25 000 MGW avec ses 8 Km de câbles reliant le cap des biches et Mbao, les ouvrages hydrauliques, les ponts routiers, etc.
 
Macky Sall s’est aussi rendu à la station électrique de Keur Mbaye Fall, exclusivement dédiée au TER et ‘’bientôt opérationnelle’’.
 
Le chef de l’Etat a rappelé que le transport des personne ne sera possible que lorsque l’ensemble des exigences et des procédures de sécurité menant à une certification seront entièrement remplies.
 
Le communiqué souligne que le projet du TER est en droite ligne vers une certification avec sa mise en service commercial par la SETER sous la supervision du de la nouvelle société nationale de gestion du TER.
 
Le président de la République, Macky Sall, a procédé en janvier à la réception technique du Train express régional (TER).
 
Les députés ont voté, le lundi 3 juin, en procédure d’urgence, le projet de loi portant autorisation de la création de la Société nationale de gestion du patrimoine du Train express régional (SEN-TER S.A).
 
Le projet a été défendu par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me Oumar Youm, en présence du secrétaire d’Etat chargé du réseau ferroviaire, Mayacine Camara.
 
Le texte définit "la mise en place d’un cadre réglementaire et normatif, d’un régime de performance et de qualité du service TER", selon le ministre.
 
S’agissant des prérogatives de la société nationale, le ministre a précisé qu’elle aura pour mission "la négociation et la signature de tout autre exploitant de ligne ferroviaire, si l’Etat en décidait ainsi, de contrats d’exploitation qui garantiraient l’efficience et l’efficacité des services".
 
Outre l’amélioration de la mobilité grâce à des moyens de transport de masse de Dakar, le ministre a notamment rappelé le souci de rééquilibrer l’urbanisation de Dakar qui ne représente que 0,3% de la superficie du pays, concentrant 70% du parc automobile national.
 
Pour toutes ces raisons, a-t-il ajouté, et compte tenu de la nécessité pour la société d’exploitation de droit privé, déjà créé, d’avoir des interlocuteurs sénégalais, "il y a l’urgence de créer cette société de patrimoine dont les décrets organisant son statut sont en cours d’élaboration anticipée au niveau du Gouvernement".
 
Le ministre Youm a par ailleurs confirmé la création effective de la société privée concessionnaire de l’exploitation commerciale du TER dénommée SETER et annoncé la création prochaine d’une agence de sécurité ferroviaire.
 
D’un coût de 658 milliards de FCFA, le Train express régional devra rallier le centre-ville de Dakar au nouvel aéroport international Blaise Diagne, en 45 mn.
 
Il serait en mesure de transporter quelque 3 millions de personnes par an, soit 115.000 passagers par jour, a rappelé Me Youm. Le ministre indique tout de même que le projet du TER connaîtra une première phase d’un tronçon de 36 km reliant Dakar à Diamniadio, livrable en octobre 2019.
 
"La deuxième phase de 19 km devrait permettre au TER de rallier l’AIBD", a-t-il précisé
 
OID