L’affaire dite des ’’94 milliards’’ et l’audience Macky-Wade au menu
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’affaire dite des ’’94 milliards’’ et l’audience Macky-Wade au menu


Dakar, 12 oct (APS) – Les quotidiens parvenus samedi à l’APS reviennent en détails sur les conclusions de la commission d’enquête parlementaire relative à l’affaire dite des ‘’94 milliards de francs Cfa’’, tout en n’occultant pas la rencontre annoncée entre le président Macky Sall et son prédécesseur, Abdoulaye Wade, au Palais de la République.


‘’La commission fusille Sonko’’, affiche à sa Une, Le Quotidien. Le journal, reprenant un des aspects des conclusions du rapport de la commission d’enquête parlementaire, souligne que les ‘’griefs d’Ousmane Sonko envers Mamour Diallo relèvent de l’acharnement politique et médiatique’’.


‘’La commission d’enquête parlementaire propose des sanctions pénales contre Sonko pour refus de comparution’’, indique la publication en citant le rapport.


La commission d’enquête parlementaire a présenté vendredi son rapport aux députés sur cette affaire portant sur un dossier d’indemnisation foncière relatif à un vieux contentieux au sujet d’un terrain appartenant à des familles de la communauté ‘’léboue’’ expropriées par l’Etat pour cause d’utilité publique.
 
L’ancien inspecteur des Impôts devenu député après sa radiation de la fonction publique accuse dans cette affaire de hauts fonctionnaires, dont l’ancien directeur des Domaines Mamour Diallo, d’avoir détourné de l’argent.
 
Le député et ancien candidat à la présidentielle de février 2019 accuse l’ancien directeur des domaines Mamour Diallo d’avoir détourné 94 milliards de francs CFA lorsqu’il gérait un dossier lié à un titre foncier, relatif à un vieux contentieux au sujet d’un terrain appartenant à des familles de la communauté léboue expropriées par l’Etat pour cause d’utilité publique.
 
Ousmane Sonko, qui avait porté plainte le 4 mai 2018 pour détournement présumé de fonds publics, avait refusé de répondre à la convocation de la commission d’enquête parlementaire mise en place à ce sujet le 19 avril dernier, parlant de ’’diversion’’.


‘’Mamour Diallo blanchi, Sonko vilipendé’’, résume ainsi L’AS en soulignant que la ‘’première conclusion que la commission d’enquête parlementaire a retenue à l’issue de ses travaux, c’est qu’il y a une absence de détournement de deniers publics et une inexistence d’un quelconque comportement répréhensible de Mamour Diallo.


Traitant le même sujet, Vox Populi n’hésite pas à évoquer un ‘’réquisitoire de feu des juges de l’Assemblée nationale contre Sonko’’. Pour le journal, la commission d’enquête parlementaire conclut à l’absence de détournement de deniers et s’acharne sur le leader de PASTEF.


Pendant ce temps, d’autres publications du week-end mettent en relief l’audience annoncée du président Sall avec son prédécesseur, Aboulaye Wade au Palais de la République ce samedi. Première rencontre officielle entre les deux hommes depuis qu’ils se sont donnés publiquement la main lors de l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane.


‘’L’audience de tous les possibles !’’, s’exclame par exemple Sud Quotidien en faisant remarquer que sept années après avoir perdu le fauteuil présidentiel, le Pape du Sopi va retrouver les couloirs du Palais pour rencontrer son successeur et ancien Premier ministre.


Il s’agit surtout pour les deux hommes de conserver l’élan de retrouvailles entre le chef du parti au pouvoir et celui du premier parti de l’opposition. Reste à savoir quel sera l’ordre du jour de cet acte de décrispation de la scène politique, s’interroge le journal du groupe Sud Communication.


Cette interrogation trouve un début de réponse à l’Observateur. Le journal croît notamment savoir que Karim Wade, la stabilité du pays et les termes d’un nouvel accord, seront au menu des échanges entre les deux hommes.


A ce propos, Walf Quotidien évoque un ‘’deal presque parfait’’ en illustrant également sa une d’une photo des deux hommes se serrant la main lors de l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane, à Dakar.


Pour la publication, les deux acteurs politiques ont décidé de concrétiser aujourd’hui, au Palais de la République, leur poignée de main du 27 septembre dernier et faire table rase du passé en effaçant leur très lourd passif.


La photo de Macky Sall est également affichée à la Une du Soleil, cette fois en compagnie du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bachir Mbacké.

Une maière pour le journal de rentre compte de la visite du chef de l’Etat la veille à Touba qui s’apprête à célébrer le grand magal, manifestation religieuse commémorant le retour d’exil du fondateur de la confrérie, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1827).

‘’Vous m’avez toujours témoigné respect et considération, je prie pour que vos succès soient plus éclatants’’, des propos du khalife général des mourides adressés au chef de l’Etat et repris par Le Soleil.
 


AKS