La défaite des Lionnes du basket et d’autres sujets en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La défaite des Lionnes du basket et d’autres sujets en exergue

Dakar, 19 août (APS) – La presse quotidienne aborde divers sujets de l’actualité dont l’un des plus en vue est la défaite du Sénégal face au Nigeria en finale de la 24è édition de l’Afrobasket féminin jouée au Dakar Arena de Diamniadio.
 
Les Nigérianes ont conservé leur titre en battant dimanche les Sénégalaises sur le score de 60 à 55.Les Lionnes avaient perdu la finale face aux D-Tigers, lors de l’édition précédente organisée à Bamako (Mali). 
 
‘’Défaites par les D-Tigers.Les lionnes ratent le panier final’’, affiche à sa une Le Quotidien, ajoutant que ‘’Les Sénégalaises [étaient] inconsolables malgré la prime de 10 millions promise’’.

Selon le journal, ‘’Comme en 2017 à Bamako, le Nigeria a brisé le rêve du Sénégal de remporter le titre continental’’. ‘’Cette fois-ci, note Le Quotidien, c’est à Dakar que les championnes en titre ont réalisé leur exploit en s’offrant le doublé, après leur victoire (60-55)’’.
 
Le Témoin quotidien renchérit : "Comme en 2017, les Lionnes subissent la loi des Tigresses", soulignant que ‘’Les +Ladies Tigers+ engrangent leur quatrième trophée africain tandis que les +Lionnes+ terminent à la deuxième place pour la huitième fois en 19 finales’’.
 
Le journal informe que ‘’ C’est un Cheikh Sarr déçu qui s’est présenté en conférence de presse devant sa joueuse Léna Niang, en larmes, incapable de répondre à la moindre question’’. Le coach des Lionnes déclare dans la même publication : ‘’On a failli en terme de sérénité et de lucidité dans le money time’’.
 
‘’Les Nigérianes brisent le rêve des Lionnes’’, écrit Vox Populi, renseignant que ‘’dans une salle de Dakar Arena en ébullition, le Sénégal n’a pas réussi à reconquérir le titre continental que le Nigeria conserve’’.
 
Le Soleil souligne que ‘’La revanche n’a pas eu lieu’’. Le ministre des Sports, Matar Ba annonce dans la même publication qu’’’une somme de 10 millions de francs CFA sera remise à chaque membre de la délégation officielle’’.
 
Le quotidien national a par ailleurs consacré sa une sur le décès samedi à Paris de Jacques Diouf, ancien directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et titre ‘’La disparition d’un combattant de la faim’’.
 
Le chef de l’Etat Macky Sall déclare dans des propos rapportés par Le Soleil : ‘’un collaborateur efficace au début de mon premier mandat’’, tandis que son homologue de la Guinée, Alpha Condé ajoute :’’Sa contribution pour mon pays est irremplaçable’’.
 
Vox Populi s’intéresse à al ‘’série de drames’’, et affiche à sa une : ‘’Week-end sanglant à travers le pays’’. Le journal rapporte que ‘’le meurtre d’un +jakartaman+ met le feu à Thiès, un jeune [a été] poignardé à mort à la Place du Souvenir à Dakar’’, ajoutant que ‘’8 personnes [ont été] tuées dans des accidents de la route, une autre par la foudre’’, et ‘’plus de 100 blessés [ont été] dénombrés dans ces chocs’’.
 
‘’Accusée du meurtre d’un boulanger. La Police dans le pétrin à Thiès’’, écrit Le Témoin quotidien qui renseigne que ‘’la capitale du rail a vécu samedi une journée d’Intifada suite à la mort du boulanger. Mafatim Amar Mbaye, 37 ans, a reçu un jet de pierres mortel. La Police, indexée du doigt, nie et parle d’accident’’.
 
‘’Bavure policière ou accident de circulation ?’’, s’interroge L’Obs en manchette et fait des ‘’révélations sur la mort de Mafatim Mbaye’’, en mettant en exergue ‘’les accusations de la famille du boulanger’’.
 
Le journal du Groupe Futurs Médias révèle que ‘’selon les premiers éléments qui ont filtré de l’enquête préliminaire sur la mort du boulanger Mafatim Mbaye, mort dans des circonstances troubles vendredi nuit à Thiès, deux témoins auraient déposé à décharge en faveur de Makha Diop +El Capo+ et de ses collègues de la police’’.
 
En politique, Walfquotidien est revenu sur ’’la crise au PDS’’ et titre ‘’Wade, droit dans ses bottes’’. ‘’Le Pape du Sopi ne tient pas rigueur du refus de certains responsables qui ont décliné leur nouveau rôle qu’il leur a assigné après la mise en place du nouveau secrétariat national. Il a pris acte de la décision prise Babacar Gaye, Me Amadou Sall et Cheikh Tidiane Seck et Cie’’, explique le journal.

ASB