Les inondations et l’affaire du voile à Sainte Jeanne d’Arc au menu
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les inondations et l’affaire du voile à Sainte Jeanne d’Arc au menu

Dakar, 13 sept (APS) - La lutte contre les inondations et les suites de l’affaire du port du voile à l’école Sainte Jeanne d’Arc de Dakar comptent parmi les sujets les plus en exergue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne.

Plusieurs quotidiens, se faisant l’écho de la réunion du Conseil des ministres tenue jeudi à Dakar, font état de la détermination du président de la République de prendre à bras le corps avec son gouvernement la question des inondations.
 
"Macky accélère son gouvernement" et lui demande de prendre "les dispositions idoines pour apporter immédiatement l’assistance adéquate aux populations sinistrées" suite aux fortes précipitations enregistrées ces derniers jours au Sénégal.
 
"Il ordonne le renforcement de la mobilisation des services, l’amplification des opérations de pompage, la libération des canaux de drainage des eaux pluviales et une assistance aux sinistrés", rapporte Vox Populi. "En colère, Macky (Sall) tape sur la table", affiche ce journal.
 
"Macky Sall préconise l’amplification des opérations de pompage", relève le quotidien L’As, Le Soleil annonçant que le président de la République a demandé "l’audit technique des ouvrages d’assainissement".
 
Une information reprise par Enquête ("Macky réclame l’audit de tous les ouvrages") d’assainissement et le journal Le Quotidien sous le titre "Macky veut l’audit de l’ONAS", l’Office national de l’assainissement du Sénégal.
 
Sur un sujet se rapportant à la gestion des ouvrages d’assainissement justement, Tribune, partant de l’effondrement du collecteur de Hann-Fann aux HLM 4, "remet sur la table la lancinante question de l’insécurité qui guette tous les jours les populations de la région du Cap-Vert". Et le journal d’afficher : "Ces bombes que l’Etat cautionne avec désinvolture’’.
 
Dans l’affaire du voile à l’institution Sainte-Jeanne d’Arc, un établissement d’enseignement privé catholique, Le Témoin quotidien croit savoir que le Vatican a "fait reculer" cette école qui avait décidé de ne plus accepter des élèves voilées, faisant valoir des dispositions de son règlement intérieur.
 
"Décidées à aller jusqu’au bout pour faire appliquer le règlement intérieur interdisant le port du voile dans leur établissement, les Sœurs de l’institution Sainte Jeanne d’Arc se sont finalement pliées à la demande pressante du Vatican", écrit le journal.
 
Il ajoute que c’est ce qui explique "l’accord trouvé entre le ministère de l’Education nationale et l’administration de Sainte Jeanne d’Arc autorisant les élèves incriminées à retourner en classe avec des +foulards scolaires+, et non des voiles".
 
"Comme d’habitude, en choisissant un règlement à l’amiable de cette affaire du voile islamique à l’institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar (ISJA), le Sénégal a opté pour un report sine die du conflit latent entre communautés religieuses", analyse Enquête.
 
Selon ce journal, la saisine des juridictions compétentes "aurait pourtant permis de trancher le litige, comme cela a été le cas dans beaucoup de pays en Europe".
 
En attendant, L’Observateur fait état de "retrouvailles impossibles’’ entre les autorités de Sainte Jeanne d’Arc et les élèves voilées dont certains des parents "racontent les blessures morales de leurs filles renvoyées".
 
"Mes filles sont restées 4 jours sans manger, elles se sentent humiliées", raconte un parent. "Traumatisée, reprend un autre dans des propos rapportés par L’Observateur, ma fille de 10 ans commence à détester l’école".

BK/ASG