Macky Sall à la Une avec le lancement de la campagne de parrainage
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Macky Sall à la Une avec le lancement de la campagne de parrainage

Dakar, 30 août (APS) - Le lancement de campagne de parrainage du président sortant en direction de la présidentielle de février prochain occupe plusieurs quotidiens parvenus jeudi à l’APS, au point de reléguer au second plan la visite officielle de de la chancelière allemande Angela Merkel au Sénégal.

"Macky d’attaque", affiche par exemple le quotidien Libération, au sujet du lancement de la campagne de collecte de parrainages du camp présidentiel, une manifestation tenue mercredi au centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio.
 
A cette occasion, rapporte Libération, le président sortant "a rendu un vibrant hommage à Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse", respectivement présidents du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) et de l’Assemblée nationale, qui "ont renoncé à leurs aspirations individuelles légitimes" pour le soutenir.
 
Mack Sall a aussi rendu hommage "aux femmes, jeunes et sages de Bennoo Bokk Yaakaar", la coalition regroupant les partis de la majorité, avant de "jeter quelques piques dans le jardin de l’opposition", écrit le journal.
 
Selon Tribune, ce lancement officiel "a été une occasion de battre le rappel des troupes en perspective de la prochaine élection présidentielle" pour laquelle, "une fois n’est pas coutume", ils "ont affiché leurs rêves de victoire dès le premier tour".
 
Macky Sall "engage le grand combat et mobilise ses troupes pour 2019", leur demandant notamment de "poursuivre la collecte pour atteindre la barre des 3 millions de signatures", lit-on dans les colonnes de L’Observateur.
 
Le même journal ajoute que le président sortant "a aussi mis en garde l’opposition contre toute attaque contre la justice". Le Témoin quotidien résume comme suit : "Macky a donné le coup d’envoi de sa campagne de collecte de parrainages, tancé ses partisans et répondu à Karim Wade".
 
L’ancien ministre, dont l’inscription sur les listes électorales a été rejetée par l’autorité administrative compétente, a porté recours contre cette décision mais ne s’est pas fait prier pour récuser le premier président de la Cour suprême, accusé de connivence avec le pouvoir, sans même attendre le verdict de la juridiction suprême.
 
"Macky se dresse en bouclier" des magistrats, constate ainsi Enquête à sa Une. "Force restera à la loi", déclare-t-il dans des propos rapportés par Sud Quotidien, selon lequel le chef de l’Etat "ne compte pas laisser impuni les attaques répétées contre les magistrats sénégalais".
 
Il a dans ce sens demandé au garde des Sceaux, ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, de "prendre les mesures nécessaires pour l’application de la loi. Il a invité ses adversaires politiques au respect de la justice du pays".
 
"Nous ne pouvons plus accepter que nos magistrats soient insultés à longueur de journée", dit-il dans d’autres propos relayés par Vox Populi, lequel affiche à sa une : "Macky menace les insulteurs de magistrats".
 
Selon L’As, le président de la République "a menacé de ses foudres quiconque s’attaque aux juges", objet de critiques récurrentes portant sur le manque d’indépendance supposé de la justice, à mesure que se multiplient les affaires politico-judiciaires impliquant des responsables présents comme des rivaux sérieux ou non du président sortant.
 
A côté de ce sujet, les quotidiens essaient de rendre compte comme ils peuvent de la entamée mercredi au Sénégal par la chancelière allemande Angela Merkel, dont le premier jour a été marquée par la signature de 4 accords de coopération, renseigne Le Soleil.
 
Un de ces accords concerne l’électrification de 600 villages sénégalais par voie solaire, avec l’appui de l’Allemagne, signale le journal, qui met en exergue ces propos du président Sall selon lesquels le Sénégal reste "ouvert aux investissements étrangers".
 
L’énergie et l’émigration clandestine étaient eu menu de cette visite, souligne Sud Quotidien, deux sujets à propos desquels le journal Le Quotidien parle des "belles promesses de Merkel à Dakar".
 
"Les dirigeants sénégalais et allemand ont promis de combattre la migration clandestine et toute l’organisation du trafic qui se cache derrière", signale de son côté le quotidien Enquête. 
 

BK