Les frustrations à Yewwi askan wi et le maintien des Libéraux au pouvoir à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les frustrations à Yewwi askan wi et le maintien des Libéraux au pouvoir à la Une

Dakar, 14 mai (APS) – Les frustrations à Yewwi askan wi nées des investitures aux législatives du 31 juillet et le projet politique des Libéraux de se maintenir au pouvoir pendant au moins 50 ans, ressorti par Idrissa Seck, sont largement au menu des quotidiens reçus samedi à lAPS.
 
Concernant les investitures à Yewwi askan wi, Bës Bi Le Jour note que ’’Bamba Dièye, Guirassy et Cie déposent leur liste de griefs’’. ‘’Les leaders frustrés de la coalition Yewwi askan wi (Yaw) ont fait face à la presse, hier, pour dénoncer ce qu’ils appellent un +accaparement de leur appareil politique+. Cheikh Bamba Dièye, Guirassy et Cie ont chargé Khalifa Sall qui a fait les investitures mais aussi Sonko’’, écrit la publication.
 
’’Tirs groupés sur Khalifa Sall’’, dit L’Info qui parle de ‘’rébellion à Yewwi askan wi’’.
 
Selon L’As, Cheikh Bamba Dièye et cie qui s’estiment ‘’lésés’’ dans la confection de la liste nationale de Yewwi ‘’accablent Khalifa Sall’’. 
 
Au sujet de la liste de Yewwi à Dakar qui risque le rejet pour cause de non-respect de la parité, Source A note que Barthélémy Dias ‘’théorise le complot’’. ‘’Il persiste et signe en affirmant que la liste (…) sera validée à Dakar et que rien ne saurait l’empêcher’’, écrit la publication.
 
La frustration est ‘’toujours aussi vive’’ à Yewwi, mais ‘’dans l’ensemble le compagnonnage continue’’, relève EnQuête. 
 
Ce journal signale par ailleurs que ‘’toutes les listes de parrainages pourraient être invalides’’. ‘’Dans une note par laquelle la CENA appelle les acteurs politiques à plus de calme et de sérénité, l’organisation de contrôle et de supervision des opérations électorales relève qu’aucun mandataire n’a scrupuleusement respecté les délais de dépôt des parrainages’’, écrit la publication.
 
Selon Sud Quotidien, la CENA ‘’sonne l’alerte’’. 
 
En politique toujours, Le Quotidien se fait écho des ‘’confidences’’ de Idrissa Seck sur la ‘’succession’’ de Macky Sall en rappelant le projet politique des Libéraux de se maintenir au pouvoir pendant au moins 50 ans. 
 
’’Selon Idrissa Seck, les Libéraux travaillent à se maintenir au pouvoir pendant au moins 50 ans. Le leader de Rewmi a fait cette révélation, jeudi dernier, à Thiès, dans le cadre d’une rencontre de remobilisation des troupes en direction des législatives du 31 juillet’’, rapporte le journal.
 
’’Cette sortie n’est pas nouvelle. En effet, Me Abdoulaye Wade, au pouvoir de 2000 à 2012 a toujours théorisé le maintien des Libéraux au pouvoir pendant au moins 50 ans’’, rappelle Le Quotidien qui affiche à la Une : ’’Idy rêve de Wade’’.
 
Selon WalfQuotidien, ’’Idy ressort la vieille maxime de Wade’’.

’’Elle avait fait débat, elle refait surface. La réunification de la famille libérale est plus que d’actualité. Cette fois-ci, c’est le président du parti Rewmi qui s’y met. Idrissa Seck, qui recevait à Thiès, au Cyber campus, des militants et responsables acquis à la cause de Benno bokk yaakaar, ces deux jours, a clairement indiqué la volonté d’installer sur du roc les libéraux au pouvoir. Et cela pour plusieurs années’’, souligne Bës Bi Le Jour.
 
Le Soleil revisite le ’’passé glorieux’’ du ’’foisonnement littéraire’’ à Saint-Louis. 
 
’’L’histoire culturelle de Saint-Louis est restée profondément marquée par la vie littéraire intense de grands intellectuels qui ont fait rayonner la vieille cité par leur plume. De nombreux écrivains, poètes et romanciers sénégalais, originaires de cette ville multiculturelle se sont inspirés du talent de leurs preux devanciers métis pour tenir le flambeau de la culture très haut, raviver la flamme de la littérature négro-africaine d’expression française qui a accompagné la période coloniale dans la cité’’, écrit le journal.
 
OID
 

OID

Les dernières vidéos